dépêche

 - 

Emmanuel Macron "réorganise" la stratégie de lutte contre le Covid-19 pour la rendre "plus efficace"

PARIS, 24 novembre 2020 (APMnews) - La stratégie "tester, alerter, protéger, soigner" de lutte contre le Covid-19 est "en train d'être réorganisée" pour "la rendre beaucoup plus efficace", a déclaré le président de la République, Emmanuel Macron, lors d'une allocution télévisée depuis l'Elysée mardi soir.
"Aucun test ne devra mettre plus de 24h entre la demande de test et son résultat", a-t-il affirmé.
Cela concerne les tests RT-PCR "que nous continuerons de déployer", tout comme les tests antigéniques, qui "seront utilisés massivement, en particulier pour les personnes symptomatiques ou qui doivent être dépistées rapidement, par exemple dans une école ou une maison de retraite", a expliqué le chef de l'Etat.
Alors que la France a atteint le cap des 50.000 décès dus à l'épidémie de Covid-19, Emmanuel Macron a dévoilé un calendrier de déconfinement en trois étapes qui sera mis en oeuvre à partir de samedi (cf dépêche du 24/11/2020 à 22:23).
"Nous devons améliorer notre organisation afin de casser beaucoup plus rapidement les chaînes de contamination en identifiant plus complètement l’ensemble des cas contacts", a-t-il observé.
Il a jugé que l'application TousAntiCovid était "essentielle" pour identifier les cas contact et devait être "utilisée au maximum, partout où nous nous rassemblons".
Mardi à 21h, 9.681.610 personnes avaient téléchargé et activé l'application, 50.105 personnes avaient partagé leur positivité au Covid-19 et 13.536 cas contacts potentiels avaient été notifiés, selon les chiffres présentés dans l'application (cf dépêche du 13/11/2020 à 11:00).
TousAntiCovid est "une aide précieuse pour l'assurance maladie" dans sa mission de traçage, a assuré Emmanuel Macron. Il a rappelé que "plus de 10.000 personnes appellent chaque jour les cas contact" et annoncé que "de nouveaux volontaires continueront à être formés et engagés".
"Des scientifiques et des experts travaillent avec l’assurance maladie à un suivi de long terme des malades", a aussi souligné le chef de l'Etat.
L'assurance maladie a engagé "une série de travaux" afin d'"être prêt[e] pour le déconfinement", avait expliqué la semaine dernière son directeur général, Thomas Fatome, rappelle-t-on (cf dépêche du 18/11/2020 à 18:42).
Le président de la République a également souhaité "que le gouvernement et le parlement prévoient les conditions pour s’assurer de l’isolement des personnes contaminées, y compris de manière plus contraignante". "Ces personnes seront accompagnées sur le plan matériel, sanitaire et psychologique", a-t-il déclaré sans plus de détails sur ces mesures.
Cette stratégie associera notamment "l'Etat, les maires et les associations concernées". "Un vrai débat démocratique doit se tenir", a-t-il appuyé.

"Redoubler de vigilance" pour éviter un troisième confinement

"Beaucoup de progrès" ont été faits, mais "nous devons continuer la prise en charge et le traitement des personnes contaminées dès le diagnostic en médecine de ville et à l’hôpital pour réduire les formes graves", a poursuivi Emmanuel Macron.
Cette stratégie est indissociable de "l'esprit de responsabilité de tous", et "si nous ne voulons pas subir demain un troisième confinement, nous devons redoubler de vigilance", a-t-il mis en garde.
La vaccination contre le Sars-CoV-2 pourra débuter "vraisemblablement dès fin décembre ou début janvier, sous réserve des validations par les autorités sanitaires" et en commençant par vacciner "les personnes les plus fragiles et donc les plus âgées", a par ailleurs annoncé le chef de l'Etat (cf dépêche du 24/11/2020 à 22:33).
Il a aussi demandé au gouvernement d'élaborer "une stratégie pour prendre en compte les conséquences psychologiques de la pandémie et des différents confinements".
Il a souligné la souffrance "des personnes âgées, à domicile comme dans les maisons de retraite, et des personnes en situation de handicap", et le besoin de les accompagner dans la durée.
lc/rm/APMnews polsan-une

[LC6QKBFFO]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi