dépêche

 - 

Les intentions de vaccination contre le Covid-19 en baisse (SPF)

SAINT-MAURICE (Val-de-Marne), 28 décembre 2020 (APMnews) - Les intentions de vaccination contre le Covid-19 ne sont que de 40%, en baisse par rapport aux chiffres antérieurs d'intentions, selon une enquête de Santé publique France réalisée mi-décembre.
Ces nouvelles données de l'enquête CoviPrev sont publiées dans le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire sur le Covid-19 de SPF.
La dernière enquête a été réalisée entre le 14 et le 16 décembre chez 2.000 personnes. La comparaison est faite avec l'enquête précédente réalisée plus d'un mois avant, du 4 au 6 novembre.
Alors que lors de cette précédente enquête, 53% des personnes interrogées disaient avoir l’intention de se faire vacciner contre le Sars-CoV-2 (un chiffre qui était déjà en baisse par rapport au mois de juillet où 64% répondaient positivement), on est tombé dans la nouvelle enquête à seulement 40%.
La baisse est notable dans la catégorie des personnes répondant vouloir "certainement se faire vacciner", qui passe de 15% à 16%.
Parallèlement, les personnes répondant "ne certainement pas vouloir se faire vacciner" sont plus nombreuses, la proportion passant de 24% à 32%.
La baisse est particulièrement forte chez les femmes: elles étaient déjà moins nombreuses que les hommes à être favorables à cette vaccination, avec seulement 44% de réponses positives début novembre. On est maintenant tombé à 29%.
Chez les hommes, ça baisse également mais la proportion reste supérieure: on passe de 64% d'intention de se faire vacciner contre le Sars-CoV-2 début novembre à 53% mi-décembre.
L'intention de se faire vacciner est la plus basse chez les personnes âgées de 25 à 34 ans (27%) et la plus élevée chez les plus de 65 ans (61%... mais là aussi en baisse par rapport aux 72% de l'enquête précédente).
Elle est plus élevée chez les personnes de catégories socioprofessionnelles élevées (CSP+: 50% d'intention de se faire vacciner), comparé aux CSP- (30%).
Les raisons le plus souvent citées pour ne pas se faire vacciner sont la croyance que "les nouveaux vaccins ne sont pas sûrs" (82% des répondants), la préférence pour "d’autres moyens de prévention comme les gestes barrières" (26%) et le fait d'être "contre la vaccination en général" (16%).
Toutefois, 42% pourraient changer d'avis si on leur donne "des informations qui prouvent l’efficacité et la sûreté des vaccins", et 21% avec l'argument de "la protection de mes proches".
fb/ab/APMnews

[FB1QM1JAW]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi