dépêche

 - 

Covid-19: Olivier Véran annonce une accélération de la campagne vaccinale

PARIS, 31 décembre 2020 (APMnews) - Le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, a annoncé jeudi en fin d'après-midi sur Twitter une accélération de la campagne vaccinale contre le Covid-19 avec la possibilité pour les soignants de plus de 50 ans de se faire vacciner "dès lundi" et l'ouverture avant début février de "premiers centres de vaccination" en ville.
Le ministre a choisi de s'exprimer sur les réseaux sociaux alors que les débats enflent sur le rythme des vaccinations depuis le début de la campagne en France en début de semaine dernière, notamment par rapport à l'Allemagne.
Plus tôt dans la journée, l'Académie nationale de médecine a diffusé un communiqué intitulé "Vaccination anti-Covid: il n’est plus temps d’attendre", réclamant notamment de "simplifier et raccourcir autant que possible les procédures de vaccination" dans les établissements hébergeant des personnes âgées.
Dans une série de 12 tweets postés en fin d'après-midi, avant la traditionnelle allocution du président de la République pour le réveillon du Nouvel An, Olivier Véran a assuré que "la campagne va bientôt prendre de l'ampleur".
"Pourquoi seulement quelques centaines de vaccinés en quelques jours? D'abord, la Haute autorité de santé [HAS] a choisi de prioriser les personnes vulnérables en établissement collectif. Là où les cas graves sont les plus fréquents", a-t-il d'abord rappelé, évoquant également le temps nécessaire pour recueillir le "consentement éclairé" des patients, conformément à l'avis du Comité consultatif national d'éthique (CCNE).
"Les responsables des Ehpad [établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes] nous ont demandé un peu de temps pour tout organiser dans de bonnes conditions de sécurité. Certains sont prêts avant, les vaccinations y ont commencé", a-t-il relaté.
"Nous avons décidé, en parallèle, d'accélérer la protection des publics prioritaires. Dès lundi, les soignants de 50 ans et plus qui le souhaitent, pourront se faire vacciner dans les centres disposant déjà de vaccins", a-t-il poursuivi.
Les vaccins doivent être livrés "progressivement" à la France et "bientôt plus d'une centaine d'hôpitaux équipés pourront le délivrer chaque jour. Sur tout le territoire métropolitain et en Outre-mer".
Des centres de vaccination devraient ouvrir "avant la début février" en ville et "commencer à vacciner les personnes âgées de 75 ans et plus, puis les 65 ans et plus, etc.", a également annoncé le ministre, alors que la possibilité d'ouvrir des "vaccinodromes" avait été dans un premier temps écartée.
"Le vaccin est une chance extraordinaire, il ne faut craindre ni de se faire vacciner, ni de ne pas y avoir accès. Progressivement, tout le monde pourra être protégé, par ordre de priorité, à mesure que les vaccins nous seront livrés", a écrit Olivier Véran.

Un DGS-Urgent adressé aux professionnels

Un message "DGS-Urgent" détaillant les modalités de cette accélération de la campagne vaccinale a par ailleurs été envoyé aux professionnels, selon des informations qui circulaient en début de soirée sur Twitter.
Concernant les centres de vaccination, il précise que "le principe doit être (...) d'intégrer au maximum les professionnels de santé libéraux dans les équipes chargées de la vaccination et de constituer ainsi des équipes mixtes".
Des concertations doivent s'engager sous le pilotage des agences régionales de santé (ARS) "et en présence des préfets et des directeurs de CPAM [caisses primaires d'assurance maladie]" sur le territoire pour organiser la mise en place de ces centres, peut-on lire dans l'alerte DGS-Urgent.
rm/sl/APMnews polsan-une

[RM4QM7UF1]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi