dépêche

 - 

Covid-19: couvre-feu avancé à 18h dans 15 départements dès samedi (Gabriel Attal)

PARIS, 1er janvier 2021 (APMnews) - Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé vendredi sur TF1 un couvre-feu avancé à 18h, contre 20h jusqu'ici, dans 15 départements de l'Est du pays à partir de samedi.
La possibilité d'avancer l'horaire de début du couvre-feu dans certains territoires où la circulation du virus est particulièrement active avait été évoquée par le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, mardi au journal télévisé de France 2 après la tenue d'un conseil de défense plus tôt dans la journée, rappelle-t-on (cf dépêche du 29/12/2020 à 22:52).
Le ministre alors avait pointé une situation "plus problématique dans quatre régions" (Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur [Paca]) et 20 départements, où le taux d'incidence pour les personnes âgées était supérieur à 200 cas pour 100.000 habitants.
Invité vendredi du journal de 13h de TF1, Gabriel Attal a confirmé la mise en place, à partir de samedi, d'un couvre-feu dès 18h, et jusqu'à 6h du matin le lendemain, dans 15 départements: les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, les Ardennes, le Doubs, le Jura, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Haute-Saône, les Vosges, le Territoire de Belfort, la Moselle, la Nièvre et la Saône-et-Loire.
Départements concernés par le couvre-feu avancé à 18h à partir du samedi 2 janvier 2021 (capture d'écran TF1)
Départements concernés par le couvre-feu avancé à 18h à partir du samedi 2 janvier 2021 (capture d'écran TF1)
"Il y aura les mêmes règles dans ces départements", sans différence entre villes et campagne, avec "la même attestation que les Français connaissent actuellement pour le couvre-feu à 20h", a précisé le porte-parole du gouvernement.
Le fait d'avancer l'heure de début du couvre-feu vise à limiter davantage les interactions sociales dans un cercle privé, car "c'est par là que le virus se diffuse le plus", a-t-il ajouté.
On note que l'Allier, l'Ardèche, l'Aube, le Haut-Rhin, et l'Yonne, qui faisaient partie des départements où le couvre-feu aurait pu être avancé selon le ministre de la santé, ne figurent pas dans la liste fournie vendredi par le porte-parole du gouvernement, excluant notamment tout territoire de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Gabriel Attal a expliqué qu'il y aura une "très grande tolérance" pour les premiers jours de "couvre-feu avancé" au niveau local, notamment du fait du week-end de retour de vacances scolaires.
"Dans une semaine, nous ferons le point sur les effets de ce couvre-feu avancé dans ces 15 départements, sur la circulation du virus dans le reste du pays", a poursuivi le porte-parole, assurant que "si la situation était amenée à se dégrader davantage dans certains territoires, là aussi, on prendra les décisions qui s'imposent", qui peuvent aller jusqu'à un confinement.
Il a par ailleurs annoncé qu'il ne sera "pas possible" de rouvrir les établissements culturels dans le pays dès le jeudi 7 janvier, date initialement annoncée par l'exécutif comme une "clause de revoyure".
Interrogé sur les lenteurs du démarrage de la campagne vaccinale en France, avec plus de 131.000 personnes vaccinées en Allemagne depuis la semaine dernière, contre quelque 300 dans l'Hexagone, le porte-parole du gouvernement a fait état d'un "démarrage plus progressif" du fait du temps supplémentaire nécessaire pour vacciner les résidents d'établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) par rapport aux vaccinations en population générale.
Il a assuré que la France avait déjà reçu "un peu plus de 500.000 doses" du vaccin de Pfizer/BioNTech Comirnaty*, seul vaccin contre le Sars-CoV-2 à ce jour homologué dans l'Union européenne.
Pour rappel, Olivier Véran, a annoncé jeudi en fin d'après-midi une accélération de la campagne vaccinale avec la possibilité pour les soignants de plus de 50 ans de se faire soigner "dès lundi" et l'ouverture avant début février de "premiers centres de vaccination" en ville (cf dépêche du 31/12/2020 à 19:48).
rm/vl/APMnews polsan-une

[RM2QM7UEZ]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi