dépêche

 - 

L'association atézolizumab-bévacizumab confirme son intérêt dans le cancer du foie

BALE, 12 janvier 2021 (APMnews) - L'association des anticorps atézolizumab (Tecentriq*) et bévacizumab (Avastin*) a confirmé sa supériorité comparé au sorafénib (Nexavar*, Bayer) en traitement de première ligne du carcinome hépatocellulaire non opérable, dans une analyse avec un suivi prolongé de l'étude IMbrave150, selon un communiqué du laboratoire Roche.
Les résultats de cet essai de phase III conduit chez 501 patients doivent être présentés dimanche au 2021 Gastrointestinal Cancers Symposium de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), qui se tient cette année en virtuel.
Des premiers résultats avaient été annoncés il y a plus d'un an, montrant que l'association d'anticorps diminuait de 42% le risque de décès, après un suivi médian de 8,6 mois (cf dépêche du 25/11/2019 à 11:19).
Le suivi médian est désormais de 15,6 mois. Roche donne en avance de quelques jours les résultats principaux qui seront présentés à l'ASCO-GI. Avec ce suivi supplémentaire, la baisse de risque de décès avec l'association de l'anti-PD-L1 et de l'anti-VEGF est désormais de 34%.
La médiane de survie globale s'élevait à 19,2 mois avec atézolizumab-bévacizumab contre 13,4 mois avec le sorafénib.
La médiane de survie sans progression s'élevait à respectivement 6,9 mois et 4,3 mois. Le risque de décès ou progression était significativement diminué de 35%.
Le taux de réponse était respectivement de 30% et 11%, le taux de réponse complète étant respectivement de 8% et moins de 1%.
Il s'agit de la "plus longue survie que l'on ait jamais vu en première ligne en phase III dans le carcinome hépatocellulaire non opérable", se félicite Levi Garraway, directeur médical et responsable "Global Product Development" de Roche, dans le communiqué du laboratoire.
fb/ab/APMnews

[FB8QMTCSS]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi