dépêche

 - 

Covid-19: le couvre-feu à 18h étendu à l'ensemble du territoire métropolitain à compter de samedi

PARIS, 14 janvier 2021 (APMnews) - Le couvre-feu à 18h sera généralisé sur l'ensemble de la France métropolitaine "à compter de ce samedi et pour au moins 15 jours" afin de maîtriser la croissance du nombre de cas de Covid-19 et la circulation des variants du Sars-CoV-2, a annoncé jeudi soir le premier ministre, Jean Castex, lors d'une conférence de presse aux côtés de six membres du gouvernement.
Le premier ministre a tenu en premier lieu à souligner que la France se trouvait dans une "situation comparative plus qu’honorable en Europe", en l'expliquant par les mesures sanitaires prises par le gouvernement depuis l'automne (confinement, fermetures d'établissements, couvre-feu, etc.).
Conférence de presse gouvernementale sur le Covid-19, 14 janvier 2021
Conférence de presse gouvernementale sur le Covid-19, 14 janvier 2021
"Les premières données dont nous disposons montrent que nous avons pu passer les fêtes de fin d’année sans flambée épidémique", a poursuivi Jean Castex, avant de pondérer son propos en soulignant que la situation sanitaire du pays restait "préoccupante", bien que "stabilisée" autour 16.000 contaminations en moyenne par jour.
Le chef du gouvernement a ajouté que le pays comptait jeudi 24.769 personnes hospitalisées pour une forme grave du Covid-19 (+28 patients en 7 jours), dont 2.711 patients en réanimation (+95 patients).
"La situation est maîtrisée par rapport à ce qu’on observe chez nos voisins, mais fragile avec un virus qui circule toujours", a-t-il appuyé, "d’autant plus fragile avec l'émergence de nouvelles souches plus contagieuses du virus".
Compte tenu de la circulation active du virus et de l'apparition de ces nouvelles souches, Jean Castex a donc annoncé que "le couvre-feu s’appliquera à compter de 18h à partir de ce samedi et pour au moins 15 jours" sur l'ensemble du territoire métropolitain.
"Il apparaît, selon les données disponibles à ce jour, que cette mesure a une efficacité sanitaire", a justifié le chef du gouvernement, après avoir rappelé qu'un couvre-feu avancé à 18h était déjà en vigueur dans 25 départements métropolitains (cf dépêche du 09/01/2021 à 19:12).
"Dans les 15 premiers départements où le couvre-feu a été mis en oeuvre à 18h le 2 janvier, la hausse du nombre de cas y est deux, voire trois fois plus faible que dans les autres départements métropolitains", a-t-il affirmé. "Si l’incidence reste plus élevée dans l’Est du pays, là où le couvre-feu s’applique déjà, c’est désormais dans l’Ouest du la France que la dynamique est la plus forte", a-t-il ajouté.

Un durcissement des conditions d'entrée sur le territoire national

Le premier ministre a également annoncé une série de "mesures complémentaires", avec en premier lieu un renforcement des mesures de contrôle aux frontières en métropole et en outre-mer.
À compter de lundi, tous les voyageurs en provenance de pays hors Union européenne (UE) devront présenter un test négatif avant de rentrer sur le territoire, s'engager à s’isoler pendant 7 jours à leur arrivée en France, ainsi qu'à refaire un test PCR à l’issue de cet isolement.
Un laisser-passer consulaire sera accordé en cas de "motif impérieux" aux ressortissants français en provenance de pays où il n'est pas possible de se faire dépister, mais ces voyageurs devront aussi s'isoler pendant 7 jours "dans un établissement désigné par l’État lors de l’arrivée en France".
En Europe, les ministres des Etats membres de l'UE "travailleront à un cadre de coordination en vue du prochain Conseil européen du 21 janvier", cadre qui devrait notamment comporter des mesures dérogatoires pours les frontaliers, les routiers ou les agents de compagnies de transport.
En Guyane, des contrôles renforcés seront réalisés aux frontières et des tests négatifs seront demandés pour se rendre aux Antilles et en métropole.
Dans l'océan Indien, des tests en doublon sont déjà pratiqués depuis le week-end dernier pour les voyageurs en provenance des Comores, et des tests négatifs seront aussi exigés pour les vols en provenance de Mayotte et de La Réunion vers la métropole.

Pas de fermeture des établissements scolaires

"Avec le président de la République, nous avons souhaité maintenir ouverts les établissements scolaires", a poursuivi Jean Castex, en expliquant que "le confinement du printemps dernier a[vait] creusé les inégalités scolaires et accru les risques de décrochage".
Plus tôt lors de la conférence de presse, le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran avait rapporté que le conseil scientifique Covid-19 et la Société française de pédiatrie s'étaient également prononcés en faveur du maintien de l'ouverture des établissements scolaires, sous condition d'une "surveillance renforcée".
"La condition pour pouvoir tenir cette ligne est que nous renforcions nos dispositifs sur trois points", a développé Jean Castex, mentionnant:
  • un protocole sanitaire renforcé dans les cantines scolaires
  • la suspension "jusqu'à nouvel ordre" des activités sportives scolaires et extra-scolaires en intérieur
  • l'augmentation des capacités de dépistage dans les établissements scolaires, "avec un objectif de 300.000 tests par semaine, soit plus d’un million par mois"
Également présent lors de cette conférence de presse, le ministre de l'éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, qui a ouvert la "possibilité d'avoir la venue d'une équipe de dépistage de tous les personnels et élèves sur place chaque fois qu'il y 3 cas de contamination" dans l'enseignement secondaire, avec une identification de tous les collégiens et lycéens qui se verront proposer un test.
Par ailleurs, interrogée au sujet de l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS), la ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, Frédérique Vidal, a annoncé que cette agence serait dotée d'un programme de recherche spécifique d'un montant de 50 millions d'euros.
Lors de cette conférence de presse, le ministre des solidarités et de la santé, Oivier Véran, a également détaillé les nouveautés de la campagne de vaccination (cf dépêche du 14/01/2021 à 20:52).
gl/vl/APMnews polsan-une

[GL2QMVOXH]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi