dépêche

 - 

Covid-19: le point région par région à l'hôpital

PARIS, 24 février 2021 (APMnews) - Le nombre de patients Covid hospitalisés en France a continué de décroître en une semaine, hormis dans certaines régions, comme en Ile-de-France et dans les Hauts-de-France, où il a augmenté, tandis que le nombre de patients en réanimation est en hausse.
Mardi soir, la France comptait 25.660 patients hospitalisés pour Covid-19, soit 579 de moins en 7 jours, ce qui représente une décrue moins importante que la semaine précédente, où plus de 1.400 patients en moins étaient enregistrés (cf dépêche du 17/02/2021 à 14:13).
Le nombre de patients Covid en réanimation (soins critiques et intensifs, et surveillance continue) affiche une hausse sensible, à 3.435 patients (+87 en une semaine).
Le pays déplore désormais 85.044 décès liés au Covid-19 (+2.232), dont 60.443 décès à l'hôpital (+1.865). Le nombre de patients rentrés à leur domicile atteint 252.083.
Le taux d'incidence national était de 205,3 pour 100.000 habitants au 20 février sur 7 jours glissants, contre 188,4 au 13 février, selon les chiffres de Santé publique France (SPF).

Ile-de-France: nette hausse en réanimation

L'Ile-de-France comptait mardi 5.088 patients Covid hospitalisés, soit 74 de plus que mardi 16 février. Parmi eux, 805 étaient en réanimation (+74 en une semaine). Le nombre de décès à l'hôpital s'élève à 14.622, tandis qu'il y a eu 65.144 retours à domicile.
Dans la région, le département de Paris enregistrait mardi le plus grand nombre de patients Covid hospitalisés (917), suivi des Hauts-de-Seine (824), de la Seine-Saint-Denis (727), de l'Essonne (629), du Val-de-Marne (597), des Yvelines (565), de la Seine-et-Marne (440) et du Val-d'Oise (389).
Le taux d'incidence en Ile-de-France a grimpé à 277,2 pour 100.000 habitants au 20 février sur 7 jours glissants (236,2 une semaine auparavant). Il était de 274,8 dans le Val-d’Oise, 300,8 à Paris, 297,2 dans le Val-de-Marne, 279,9 en Seine-et-Marne et 313,6 en Seine-Saint-Denis.

Paca: une légère baisse du nombre d'hospitalisations, mais des taux d'incidence très élevés

En Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), il y avait mardi une très légère baisse du nombre d'hospitalisations à 3.452 (-6 en 7 jours), dont 457 en réanimation (+9). Il y a eu 5.524 décès depuis le début de la crise (+267) et 26.137 retours à domicile.
Les Alpes-Maritimes, département particulièrement touché et dans lequel un confinement partiel a été annoncé (cf dépêche du 22/02/2021 à 14:44), comptaient mardi 749 personnes hospitalisées (+19 en une semaine), dont 109 en réanimation (+9). La métropole de Nice enregistrait un taux d'incidence de 780,6/100.000 habitants sur la période du 14 au 20 février, contre 763,9 sur la période du 7 au 13 février.
Le Vaucluse a également enregistré une hausse du nombre d'hospitalisations en une semaine (+10 à 294), ainsi que les Bouches-du-Rhône (+8 à 1.609).
Dans son point de situation de lundi, l'agence régionale de santé (ARS) Paca comptait 783 clusters, dont 327 dans les Bouches-du-Rhône et 230 dans les Alpes-Maritimes.
Le taux d'incidence de la région est le plus élevé de France métropolitaine. Il était de 364,3/100.000 habitants sur la période du 14 au 20 février, contre 369,1 sur celle du 7 au 13 février.

Auvergne-Rhône-Alpes: nouvelle baisse

En Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de patients Covid+ hospitalisés a une nouvelle fois baissé pour atteindre les 3.395 contre 3.627 une semaine plus tôt et 3.732 le 9 février.
Le nombre de patients en réanimation reste relativement stable, s'établissant mardi à 411 contre 414 le 9 février.
Le nombre de décès à l'hôpital ne cesse d'augmenter, atteignant les 8.915 mardi soir (+253 par rapport au 9 février). Les retours à domicile atteignent les 36.452.
Le Rhône enregistre 799 patients Covid hospitalisés (en baisse) et l'Isère 650 (en baisse). Suivent les départements de la Loire (448, en baisse), du Puy-de-Dôme (263, en baisse), de la Drôme (258, en hausse), de la Haute-Savoie (223, en baisse), de l'Ain (213, stable), de l'Allier (155, en baisse), de la Savoie (133, en hausse), de l'Ardèche (123, en baisse), de la Haute-Loire (88, en baisse) et du Cantal (42, en baisse).
Pour la première fois depuis longtemps, le taux d'incidence régional passe en dessous de la moyenne nationale. Au février, sur 7 jours glissants, il s'établit à 185,2/100.000 habitants. Il reste surtout élevé dans la Drôme (233,2) et le Rhône (221).

Hauts-de-France: hausse préoccupante des taux d'incidence, plus de 6.000 morts à l'hôpital

La région Hauts-de-France comptait mardi soir 2.700 patients hospitalisés, soit 78 de plus en 7 jours, parmi lesquels 360 en réanimation (+37).
La barre des 6.000 morts à l'hôpital a été franchie lundi, et la région déplore désormais 6.051 patients décédés (+229 en 7 jours), pour 23.326 rentrés chez eux.
Le département du Nord compte 1.061 patients hospitalisés à lui seul, devant le Pas-de-Calais (634), l'Oise (415), la Somme (331) et l'Aisne (259).
La hausse des hospitalisations se concentre désormais principalement sur le Nord de la région, et en particulier le Pas-de-Calais (+80), le Nord (+45) puis la Somme (+10), alors que l'Oise et l'Aisne enregistrent des baisses respectives de 41 et 16 patients hospitalisés en 7 jours.
Le taux d'incidence régional est un des plus forts de France, à 300,9/100.000 habitants au 20 février, contre 239,8/100.000 au 13 février.
Il monte jusqu'à 349,1/100.000 dans le Pas-de-Calais (251,9/100.000 7 jours plus tôt, soit une hausse de près de 100 points en une semaine), 300,5/100.000 dans le Nord (232,8/100.000 le 13/02), 294,7/100.000 dans la Somme (247,6/100.000 le 13/02) et 262,3/100.000 dans l'Oise (219,7.100.000 le 13/02).
La situation est particulièrement tendue dans la communauté urbaine de Dunkerque où le taux d'incidence atteignait 901/100.000 habitants lundi (chiffres de l'ARS). Des transferts de patients depuis le centre hospitalier (CH) vers les autres établissements de la région sont menés depuis une dizaine de jours pour éviter la saturation, rappelle-t-on.
Le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, ainsi que la ministre déléguée à l'autonomie, Brigitte Bourguignon, se rendent sur place mercredi après-midi et devraient probablement annoncer des mesures sanitaires supplémentaires pour ce territoire.
Le taux d'incidence a baissé dans l'Aisne, de 264/100.000 le 13 février à 236,9/100.000 le 20 février.

Grand Est: diminution continue des hospitalisations, sauf en Moselle

Dans le Grand Est, 2.330 patients étaient hospitalisés en raison du Covid-19 mardi (-172 patients en 7 jours), dont 293 patients en réanimation (-15 patients en 7 jours).
Les départements d'Alsace et de Lorraine concentrent toujours le plus grand nombre de patients hospitalisés, avec en premier lieu la Moselle (535 patients, -1), le Bas-Rhin (485 patients, -44), le Haut-Rhin (324 patients, -49) et la Meurthe-et-Moselle (286 patients, -15).
Le bilan de l'épidémie s'élevait mardi à 7.929 décès à l'hôpital (+181 décès en 7 jours), tandis que 27.641 patients étaient revenus à domicile.
Le taux d’incidence régional a légèrement augmenté sur la période du 14 au 20 février pour s'établir à 185,1 cas pour 100.000 habitants (176,1 la semaine précédente), mais il est plus élevé encore en Moselle (312,2) et tout particulièrement à l’échelle de la métropole de Metz (388,7).

Occitanie: la baisse des hospitalisations se poursuit, mais de façon ralentie

L'Occitanie compte mardi soir 1.660 patients hospitalisés contre 1.706 une semaine plus tôt (-46). Une baisse avait déjà été enregistrée la semaine précédente (-160), rappelle-t-on. Elle compte 281 patients en réanimation (+4).
La région déplore 3.141 décès à l'hôpital (+112) pour 13.776 retours à domicile.
Une grande partie des hospitalisations reste concentrée sur la Haute-Garonne (411) devant l'Hérault (223), le Gard (200), l'Aude (152), les Pyrénées-Orientales (141), le Tarn (124), le Gers (103), l'Aveyron (96), le Tarn-et-Garonne (63), l'Ariège (59), le Lot (50), les Hautes-Pyrénées (20) et la Lozère (18).
Le taux d'incidence atteint 151,9/100.000 habitants au 20 février, contre 171,3/100.000 habitants au 13 février. Il atteint 193,4/100.000 en Haute-Garonne (-18,6 points).

Bourgogne-Franche-Comté: la décrue épidémique se confirme

En Bourgogne-Franche-Comté, 1.503 patients étaient hospitalisés pour Covid mardi (-64 patients en 7 jours), dont 151 patients en réanimation (-4 sur 7 jours).
Les départements enregistrant les nombres les plus élevés d’hospitalisations sont la Saône-et-Loire (379 patients, -36) et la Côte-d’Or (271, -18).
Depuis le début de l’épidémie, 13.380 patients sont revenus à domicile, tandis que 3.718 décès à l'hôpital sont à déplorer (+96 en une semaine).
Le taux d'incidence régional (sur 7 jours glissants) était de 154,3 cas/100.000 habitants au 20 février (contre 163,3 la semaine précédente), avec une incidence plus élevée dans le Jura (213,7). Le taux d’incidence au niveau de la métropole de Dijon est en revanche nettement moins élevé sur la période (103,8).

Nouvelle-Aquitaine: la diminution du nombre de patients hospitalisés se poursuit

La Nouvelle-Aquitaine a enregistré mardi une nouvelle forte diminution du nombre d'hospitalisations à 1.279 (-149 en une semaine), dont 175 en réanimation (-13 en 7 jours).
La région avait compté 129 hospitalisations de moins sur 7 jours la semaine dernière.
Elle déplore depuis le début de l'épidémie 2.740 décès à l'hôpital (+110 en une semaine), tandis que 11.061 personnes sont retournées à domicile au total.
Le nombre de malades hospitalisés a augmenté dans la Vienne (+8 à 79), la Creuse (+1 à 59 en 7 jours) et la Charente (+1 à 64).
Sous la moyenne nationale, le taux d'incidence dans la région était une nouvelle fois en recul à 110,5/100.000 habitants pour la période du 14 au 20 février, contre 113 pour la période du 7 au 13 février.
Le taux d'incidence de Bordeaux métropole était de 138,8 pour la période du 14 au 20 février, contre 124,7 pour la période du 7 au 13 février.

Normandie: les hospitalisations en recul

En Normandie, les hospitalisations sont en baisse pour atteindre 1.248 mardi soir (-35) dont 128 en réanimation (-7).
La région enregistre 8.386 retours à domicile et déplore 2.195 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie (+67 en 1 semaine).
Les hospitalisations ont diminué en Seine-Maritime (579), dans le Calvados (208), l'Orne (133) et l'Eure (110) et restent stables dans la Manche (218).
Le taux d'incidence régional est en hausse, à 153,8/100.000, tout en restant sous le taux moyen national.

Centre-Val de Loire: situation relativement stable

Avec 1.030 patients hospitalisés mardi soir, la région Centre-Val de Loire compte 5 patients de plus en 7 jours, dont 132 en réanimation, soit 5 de plus également.
Le nombre de décès régionaux à l'hôpital atteint 1.940 mardi soir, soit 69 de plus en une semaine, pour 7.514 retours à domicile.
Le Loiret compte 282 patients, devant l'Eure-et-Loir (191), le Loir-et-Cher (180), l'Indre-et-Loire (172), le Cher (116) et l'Indre (89).
Le taux d'incidence régional est de 162/100.000 habitants, contre 152,4/100.000 une semaine plus tôt. Il atteint 212,7/100.000 en Eure-et-Loir.

Pays de la Loire: baisse du nombre d'hospitalisations, mais hausse du taux d'incidence

En Pays de la Loire, où le taux d'incidence est remonté à 140,9 cas/100.000 habitants au 20 février sur 7 jours glissants (contre 121,3 cas la semaine précédente), les hospitalisations ont continué à diminuer en une semaine avec 820 patients Covid hospitalisés, dont 86 en réanimation mardi (respectivement -54 et -4 en 7 jours).
Il est recensé 8.412 retours à domicile et 1.975 décès survenus à l'hôpital depuis mars (+57 en 7 jours).

Bretagne: légère poussée du nombre d'hospitalisations

En Bretagne, le taux d'incidence augmente à 103,7 cas/100.000 habitants (145,3 pour la métropole rennoise) dans la période du 14 au 20 février, contre 89,1 cas/100.000 pour la période du 7 au 13 février. Le taux de positivité était de 4,2% pour la période du 14 au 20 février.
La Bretagne comptait mardi 728 hospitalisations (+16 en une semaine) dont 50 patients en réanimation (-3).
Le nombre de retours à domicile s'élève à 4.630 et le nombre de décès atteint 1.110 depuis début mars (+59 en 7 jours).
Les Côtes-d'Armor (+11 à 64), l'Ille-et-Vilaine (+11 à 408) et le Morbihan (+5 à 154) ont enregistré une hausse du nombre de patients hospitalisés.
La Bretagne compte 109 clusters en cours d’investigation, dont 49 en Ille-et-Vilaine.

Corse: plus de 40 patients supplémentaires hospitalisés en une semaine

En Corse, il y avait mardi 95 patients Covid hospitalisés (+45 depuis mardi 16 février), dont 8 en réanimation (-1). L'île déplore 143 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie, tandis que 613 patients sont retournés à domicile.

Outre-mer: les hospitalisations se stabilisent à Mayotte mais augmentent à La Réunion

A Mayotte, 143 patients Covid étaient hospitalisés mardi (-34 en 7 jours), dont 26 en réanimation (-3 en 7 jours). Le bilan de l’épidémie s’élevait à 77 décès (7 décès supplémentaires en 7 jours), tandis que 857 patients étaient revenus à domicile.
Pour permettre au centre hospitalier de Mayotte (CHM) de faire face à l’épidémie, 77 patients Covid ont été évacués vers le CHU de La Réunion depuis le 4 février, dont 51 patients réanimatoires, a-t-on appris mercredi auprès de l’ARS Mayotte.
Le taux d’incidence sur 7 jours glissants a continué à augmenter pour atteindre, le 13 février, 845,9 cas pour 100.000 habitants, contre 843 la semaine précédente.
La Réunion comptabilisait mardi 121 hospitalisations en raison du Covid (+36 en une semaine), dont 52 patients en réanimation (+17).
Depuis le début de l’épidémie, l'île déplore 62 décès liés à cette maladie à l’hôpital (+5 décès en 7 jours), tandis que 870 patients sont revenus à domicile. Elle enregistrait le 20 février (sur 7 jours glissants) un taux d'incidence de 96,9 cas pour 100.000 habitants, en hausse sur une semaine (72,2 au 13 février).
En Guadeloupe (incluant Saint-Martin et Saint-Barthélemy), il était recensé mardi 27 hospitalisations en raison du Covid (-4 en une semaine) dont 8 patients en réanimation (+3 en 7 jours). Il y a eu 176 décès (+1) depuis le début de la crise et 840 retours à domicile.
Le taux d’incidence a augmenté à 54,9 pour 100.000 habitants du 14 au 20 février, contre 45,9 la semaine précédente, d'après SPF.
La Guyane comptait mardi 27 patients Covid hospitalisés (-2 patients en une semaine) dont 8 en réanimation (-1). Il y a eu 80 décès à l'hôpital (+3) et 2.206 retours à domicile depuis le début de la crise.
Le taux d’incidence a encore diminué. Il était de 26,5 pour 100.000 habitants sur la période du 14 au 20 février, contre 40,6 du 7 au 13 février.
La Martinique enregistrait mardi 14 patients Covid hospitalisés (+6 en une semaine), dont 4 patients en réanimation (+2). L’île totalise 45 décès à l’hôpital depuis le début de l’épidémie et 402 retours de patients à domicile.
mlb-san-gl-bd-jyp-mlb/nc/APMnews

[MLB1QP0TL4]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi