dépêche

 - 

L'ARS Ile-de-France demande 40% de déprogrammations aux établissements de santé

PARIS, 8 mars 2021 (APMnews) - L'ARS Ile-de-France a demandé aux établissements de santé de la région de déprogrammer 40% de leur activité pour faire face à l'augmentation du nombre de patients Covid et ouvrir des lits en soins critiques, a-t-elle précisé lundi à APMnews.
L'agence régionale de santé a appelé dimanche les directeurs d’établissements de santé publics et privés à "se mettre en situation" d’"atteindre le palier 3", c'est-à-dire à "préparer une déprogrammation à hauteur de 40%" de leurs activités médicales et chirurgicales afin d’ouvrir des lits de soins critiques supplémentaires, a expliqué l'agence.
L’objectif est "d’atteindre la cible de 1.577 lits de soins critiques dans le courant de la semaine" pour prendre en charge des patients Covid.
L'Ile-de-France comptait dimanche 5.475 patients Covid hospitalisés, dont 960 en réanimation et soins critiques, selon les chiffres de Santé publique France, soit respectivement plus de 320 et plus de 130 patients supplémentaires en une semaine.
Le taux d'occupation des lits de réanimation par des patients Covid a atteint près de 84% en Ile-de-France dimanche.
La doctrine régionale de l'adaptation de l'offre de soins est basée sur la définition de jauges et de paliers, rappelle-t-on.
Le "palier 1" correspond à un capacitaire occupé par des patients Covid fixé à 30% du capacitaire de soins critiques existant, incluant le périmètre de lits de réanimation et de lits d’unités de soins continus, le "palier 2" à 50%, le "palier 3" à 70% (cf dépêche du 01/03/2021 à 15:05).
L'ARS avait demandé mardi 23 février aux établissements de santé de passer au "palier 2" des déprogrammations, soit entre 20% et 30%, afin d'atteindre 1.127 lits en soins critiques (cf dépêche du 25/02/2021 à 11:51).
En complément, les cellules de régulation de l’offre de soin ont été activées "afin d’aider les établissements à atteindre ce palier: cellule régionale de gestion des lits de l’ARS, cellule d’appui aux transferts en réanimation, cellule d’appui aux transferts en médecine de l’ARS, cellule d’appui aux transferts en SSR [soins de suite et réadaptation]", ajoute l'agence.
Du 1er au 7 mars, le nombre de nouvelles entrées en réanimation dans la région a oscillé entre 80 et 100 patients par jour, note-t-on.
mlb/nc/APMnews

[MLB2QPNM5K]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi