dépêche

 - 

Covid-19: le point région par région à l'hôpital

PARIS, 17 mars 2021 (APMnews) - Après 5 semaines de décrue, le nombre de patients pris en charge en établissements de santé a connu globalement une augmentation, avec notamment des hausses en Île-de-France, dans les Hauts-de-France, en Normandie, Grand Est, Occitanie, Pays de la Loire, Bretagne et Corse, selon les données publiées par le gouvernement et Santé publique France (SPF).
Le pays comptait mardi soir 25.492 patients hospitalisés pour Covid-19, soit 291 de plus en 7 jours. Une baisse de 62 patients avait été enregistrée la semaine dernière (cf dépêche du 10/03/2021 à 13:04).
Egalement le nombre de patients pris en charge en réanimation (soins critiques et intensifs, et surveillance continue) a crû de 321 en 7 jours à 4.239.
Le nombre total des décès atteint 91.170, dont 65.765 à l'hôpital, alors que 275.360 patients sont rentrés à domicile depuis le début de l'épidémie.
Le taux d'incidence national était en hausse et atteignait 250,1 pour 100.000 habitants pour la période du 7 au 13 mars, contre 219,2/100.000 habitants pour la période du 28 février au 6 mars.

Ile-de-France: plus de 100% de la capacité initiale en réanimation occupée

L'Ile-de-France comptait mardi 5.907 patients Covid hospitalisés, soit 230 de plus que mardi 9 mars. Parmi eux, 1.177 étaient en réanimation (+145 en une semaine). Le taux d’occupation des lits de réanimation a donc atteint 102% de la capacité initiale de la région. Du 9 au 16 mars, une centaine de nouveaux patients Covid en moyenne sont entrés chaque jour en réanimation.
Le nombre de décès à l'hôpital s'élève à 15.811, tandis qu'il y a eu 70.539 retours à domicile.
Dans la région, le département de Paris enregistrait toujours mardi le plus grand nombre de patients Covid hospitalisés (1.247), suivi de la Seine-Saint-Denis (900), des Hauts-de-Seine (886), du Val-de-Marne (664), de l'Essonne (650), de la Seine-et-Marne (546), du Val-d'Oise (512) et des Yvelines (502).
Le taux d'incidence en Ile-de-France a encore fortement progressé, à 418,9 cas pour 100.000 habitants (au 13 mars sur 7 jours glissants, contre 350,5 une semaine auparavant). Il a atteint 499,3 en Seine-Saint-Denis, 496 dans le Val-d’Oise, 458,9 dans le Val-de-Marne et 436,5 en Seine-et-Marne. Il était de 397,8 à Paris.
Les évacuations sanitaires "perlées" par voie aérienne ont débuté samedi 13 mars vers des régions moins en tension (cf dépêche du 16/03/2021 à 19:25) et le premier ministre, Jean Castex, a mardi soir suggéré que des mesures de confinement en Ile-de-France pourraient être annoncées cette semaine (cf dépêche du 16/03/2021 à 23:38).
"Maintenant il faut y aller, parce qu’on n’a pas le choix", a demandé le Pr Rémi Salomon, président de la commission médicale d’établissement (CME) de l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), mercredi matin sur BFM TV, estimant qu'il ne faut pas prendre "des mesures juste le week-end" et qu'il "faut faire quelque chose pour la semaine aussi".

Paca: le nombre de patients en réanimation continue d'augmenter

En Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), il y avait mardi 3.134 hospitalisations pour Covid soit une baisse de 78 patients en 7 jours, dont 511 en réanimation (+10). Il y a eu 6.262 décès à l'hôpital depuis le début de la crise (+228) et 29.429 retours à domicile.
Un nombre record de patients Covid en réanimation depuis le début de la crise a été atteint lundi avec 513 personnes, contre 512 en novembre 2020.
Le département des Alpes-Maritimes, particulièrement touché et dans lequel un confinement le week-end a été mis en place (cf dépêche du 10/03/2021 à 16:10), comptait mardi 732 personnes hospitalisées (+13 en une semaine), dont 126 en réanimation (stable), sachant que de nombreuses évacuations sanitaires vers d'autres régions sont réalisées (cf dépêche du 16/03/2021 à 11:06).
Le département des Bouches-du-Rhône concentre 1.388 personnes Covid hospitalisées (-83 en une semaine), suivi du Var (478), Vaucluse (237), des Alpes-de-Haute-Provence (153) et des Hautes-Alpes (149).
Le taux d'incidence a légèrement augmenté, il était de 336,8 pour 100.000 habitants du 7 au 13 mars, contre 329 du 28 février au 6 mars. Le plus fort taux d'incidence est toujours enregistré dans les Alpes-Maritimes, en diminution néanmoins à 456,8/100.000 du 28 février au 6 mars, contre 481,1 du 28 février au 6 mars, d'après Santé publique France (SPF).

Auvergne-Rhône-Alpes: nouvelle hausse en réanimation

En Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de patients Covid+ hospitalisés est en légère baisse et atteignait mardi soir 3.118 (-15 sur une semaine). Le nombre de patients en réanimation reste en hausse et s'élevait à 450 (+6 sur une semaine et +40 sur trois semaines).
Le nombre de décès à l'hôpital poursuit sa hausse et atteignait 9.525, tandis que le nombre de retours à domicile s'élève à 39.045.
Le Rhône enregistre 903 patients Covid hospitalisés (en hausse) et l'Isère 621 (en baisse). Suivent les départements de la Loire (354, en baisse), de la Haute-Savoie (231, en hausse), du Puy-de-Dôme (226, en baisse), de la Drôme (218, en baisse), de l'Ain (176, en baisse), de l'Ardèche (105, en baisse), de la Savoie (102, en baisse), de l'Allier (78, en hausse), de la Haute-Loire (78, légère hausse) et du Cantal (26, stable).
Contrairement aux semaines précédentes, le taux d'incidence régional est en progression et atteignait au 13 mars sur 7 jours glissants, 208,8/100.000 habitants. Il demeure cependant inférieur au taux moyen national (250). Il reste surtout élevé dans le Rhône (283,6), en Haute-Savoie (232), la Drôme (194), la Loire (193,5) et l'Isère (192,8).

Hauts-de-France: plus de 3.000 patients hospitalisés

Les Hauts-de-France comptaient mardi soir 3.061 patients hospitalisés, soit 62 de plus en une semaine. Parmi eux, 526 en réanimation (+19).
Le total des décès liés au Covid-19 dans les hôpitaux de la région atteint 6.763 (+265), alors que 25.911 patients sont rentrés à domicile.
Le département du Nord compte 1.277 patients Covid-19 hospitalisés, suivi par le Pas-de-Calais (740), l'Oise (441), la Somme (329) et l'Aisne (274).
Le Pas-de-Calais compte 58 patients hospitalisés supplémentaires en une semaine, l'Oise 32 et le Nord 15, alors que la Somme et l'Aisne voient ce chiffre baisser respectivement de 31 et 12 patients.
Au 13 mars, le taux d'incidence régional atteignait 367,2/100.000 habitants (331,7/100.000 au 6 mars), avec de fortes disparités entre les départements: ce taux était au 13 mars de 408,9/100.000 dans le Pas-de-Calais, et de 247,5/100.000 dans l'Aisne.
Les taux d'incidence les plus élevés étaient enregistrés au 12 mars dans la communauté urbaine de Dunkerque (665/100.000) et la communauté de communes des Hauts-de-Flandre (658/100.000) dans le Nord, dans la communauté d'agglomération Creil Sud Oise (624/100.000) et dans la communauté de communes du Pays de Lumbres (621/100.000), dans le Pas-de-Calais.

Grand Est: la hausse des hospitalisations se poursuit

Dans le Grand Est, 2.306 patients étaient hospitalisés en raison du Covid-19 mardi (+23 patients en 7 jours), dont 359 patients en réanimation (+45 patients en 7 jours).
Les départements d'Alsace et de Lorraine concentrent toujours le plus grand nombre de patients hospitalisés, avec en premier lieu la Moselle (570 patients, +29), le Bas-Rhin (444 patients, -10) et la Meurthe-et-Moselle (327 patients, +14).
Le bilan de l'épidémie s'élevait mardi à 8.449 décès à l'hôpital (+163 décès en 7 jours), tandis que 29.544 patients étaient revenus à domicile.
Le taux d’incidence régional était de 212,5/100.000 pour la période du 7 au 13 mars, contre 186,8 cas pour 100.000 habitants la semaine précédente.
Le taux d’incidence a baissé sur la période à l’échelle de la métropole de Metz (220,7 contre 256,4 une semaine plus tôt), mais il a augmenté à l’échelle de la communauté urbaine du Grand Reims (252 contre 197,7 une semaine plus tôt).

Occitanie: tous les indicateurs repartent à la hausse

En Occitanie, il y avait mardi 1.360 patients Covid hospitalisés (+20 en une semaine) dont 273 en réanimation (+30). Il y a eu 3.415 décès (+77 en une semaine) et 15.272 retours à domicile.
Le département le plus touché est toujours la Haute-Garonne avec 322 hospitalisations Covid (+4 une semaine). Viennent ensuite l'Hérault (211 hospitalisations), le Gard (200), les Pyrénées-Orientales (116), le Tarn (100), l'Aude (98), l'Aveyron (84), le Tarn-et-Garonne (58), le Lot (43), les Hautes-Pyrénées (39), le Gers (37), l'Ariège (35) et la Lozère (17).
Le taux d'incidence dans la région a légèrement augmenté à 162,5 pour 100.000 habitants du 7 au 13 mars, contre 154,3 du 28 février au 6 mars, d'après SPF. Le plus fort taux est toujours enregistré dans le Gard où il a augmenté à 296,2 du 7 au 13 mars, contre 244,2 du 28 février au 6 mars.
L'ARS a indiqué que les établissements de la région ont accueilli 21 patients Covid en réanimation depuis mars, mardi dans son point de situation.

Normandie: hausse des hospitalisations et de l'incidence

En Normandie, le taux d'incidence augmente fortement à 224,2 cas pour 100.000 mardi contre 189,1 une semaine avant. Le taux de positivité est à 7,5%. La hausse concerne tous les départements et en particulier la Seine-Maritime (269) et l'Eure (280).
Les hospitalisations ont progressé avec 1.298 personnes hospitalisées mardi (+79 par rapport au 9 mars) et avec une hausse aussi des patients en réanimation à 167 (+25).
La région enregistre 9.344 retours à domicile et déplore 2.414 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie (+72 en 1 semaine). Au total, 3.293 personnes sont décédées depuis le début de l'épidémie dont 2.626 depuis le 1er septembre.
Les hospitalisations ont bien augmenté en Seine-Maritime (614, +39) et dans l'Eure (174, +52), stagné dans l'Orne (160, +3) et baissé dans le Calvados (187, -12) et dans la Manche (163, -3).
L'ARS recensait mardi 109 clusters en cours d'investigation dont 23 en Ehpad et 26 en établissements de santé (39 en milieu professionnel).
Une vingtaine de lits de réanimation ont ouvert après la demande de l'ARS d'activer le palier 2 du plan régional de mobilisation.

Bourgogne-Franche-Comté: les hospitalisations diminuent encore

En Bourgogne-Franche-Comté, 1.248 patients étaient hospitalisés pour Covid mardi (-62 patients en 7 jours), dont 156 patients en réanimation (stable).
Les départements enregistrant les nombres les plus élevés d’hospitalisations sont la Saône-et-Loire (312 patients, -14), la Côte-d’Or (202, -1) et l'Yonne (193, -10).
Depuis le début de l’épidémie, 14.939 patients sont revenus à domicile, tandis que 3.948 décès à l'hôpital sont à déplorer (80 décès en 7 jours).
Le taux d'incidence régional (sur 7 jours glissants) a cependant augmenté, à 191,2/100.000 habitants au 13 mars (contre 151 une semaine plus tôt), avec une incidence toujours plus élevée dans les départements du Doubs (238,8) et de l'Yonne (227).

Nouvelle-Aquitaine: très légère baisse du nombre de patients pris en charge à l'hôpital et en réanimation

La Nouvelle-Aquitaine a enregistré mardi une légère baisse du nombre de patients Covid pris en charge à l'hôpital à 1.157 (-3), dont 193 en réanimation (-2).
La région avait compté 103 hospitalisations de moins sur 7 jours la semaine dernière.
La Nouvelle-Aquitaine déplore depuis le début de l'épidémie 3.007 décès à l'hôpital (+78 en une semaine), tandis que 12.174 personnes sont retournées à domicile au total.
Le nombre de malades hospitalisés a notamment augmenté dans la Haute-Vienne (+21 à 76), en Charente (+5 à 53), les Landes (+7 à 59), en Corrèze (+3 à 52) et en Gironde (+2 à 374).
Sous la moyenne nationale, le taux d'incidence dans la région est reparti à la hausse à 129,9 pour la période du 7 au 13 mars, contre 105,9 cas/100.000 habitants pour la période du 28 février au 6 mars,
Le taux d'incidence de Bordeaux métropole était de 175,4 pour la période du 7 au 13 mars, contre 138,2/100.000 pour la période du 28 février au 6 mars.

Centre-Val de Loire: stabilisation des hospitalisations

La région Centre-Val de Loire comptait mardi soir 998 patients Covid-19 hospitalisés (-6 en 7 jours), dont 144 en réanimation (+11).
La région déplore 2.119 patients Covid-19 décédés à l'hôpital depuis le début de l'épidémie (+60). Dans le même temps, 8.376 sont rentrés chez eux.
Les départements du versant Nord de la région restent ceux concentrant le plus d'hospitalisations: 259 dans le Loiret (+12), 217 en Eure-et-Loir (-21). Viennent ensuite l'Indre-et-Loire (179, -9), le Loir-et-Cher (165, +13), le Cher (98, -3) et l'Indre (80, +2).
Le taux d'incidence régional était de 196,8/100.000 habitants au 13 mars, contre 166,6/100.000 7 jours plus tôt. Il atteint 264,8/100.000 en Eure-et-Loir (+54,3 points) et 226/100.000 en Indre-et-Loire (+33,1 points).

Pays de la Loire: des hospitalisations en hausse

En Pays de la Loire où le taux d'incidence monte à 165,4 cas/100.000 mardi (contre 150,1 cas la semaine précédente), les hospitalisations ont augmenté depuis le 9 mars avec 832 patients hospitalisés dont 98 en réanimation mardi (+40 et +21 en 7 jours).
Il est recensé 9.219 retours à domicile et 2.138 décès survenus à l'hôpital depuis mars (+46 en 7 jours).
Les hospitalisations ont augmenté en Loire-Atlantique qui redevient le département le plus touché (248, +16), dans la Sarthe (201, +19) et la Mayenne (61, +9) et stagnent dans le Maine-et-Loire (240, -3) et la Vendée (82, -1).

Bretagne: incidence en hausse

En Bretagne, le taux d'incidence a pris plus de 20 points à 134,1 cas/100.000 mardi contre une incidence de 112,1 cas/100.000 il y a une semaine. Le taux de positivité est à 5,5%.
La Bretagne comptait mardi 638 hospitalisations en légère hausse (+8 en une semaine) dont 69 patients en réanimation (+2).
Le nombre de retours à domicile s'élève à 5.232 et le nombre de décès atteint 1.242 depuis début mars (+36 en 7 jours).
L'Ille-et-Vilaine reste le département comptant le plus de patients hospitalisés mais reste stable (327, stable) puis le Morbihan à 149 (-4), les Côtes-d'Armor à 82 (+8) et le Finistère à 80 (+4).
L'ARS recensait lundi dans un communiqué 107 clusters en cours d'investigation dont 21 en établissements de santé et 19 en Ehpad. La détection d'un nouveau variant au centre hospitalier (CH) de Lannion (Côtes-d'Armor) a conduit à placer sous surveillance une zone géographique comprenant Lannion, Guingamp, Saint-Brieuc et Morlaix (cf dépêche du 16/03/2021 à 20:07).

Corse: hausse du nombre de patients hospitalisés et en réanimation

En Corse, il y avait mardi 111 patients Covid hospitalisés (+11 depuis mardi 9 mars), dont 15 en réanimation (+7). L'île déplore 156 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie, tandis que 664 patients sont retournés à domicile.

Outre-mer: la situation sanitaire en amélioration à Mayotte

La Réunion comptabilisait mardi 167 hospitalisations en raison du Covid (+4 en une semaine), dont 54 patients en réanimation (-3).
Depuis le début de l’épidémie, l'île déplore 96 décès liés à cette maladie à l’hôpital (+15 décès en 7 jours), tandis que 1.021 patients sont revenus à domicile.
Le taux d'incidence est de 102,6 pour la période du 7 au 13 mars, contre 122,8 cas pour 100.000 habitants la semaine précédente.
À Mayotte, 85 patients Covid étaient hospitalisés mardi (-32 en 7 jours), dont 21 patients en réanimation (-3 en 7 jours). Le bilan de l’épidémie s’élevait à 105 décès (6 décès supplémentaires en 7 jours), tandis que 1.119 patients étaient revenus à domicile.
Le taux d’incidence a poursuivi sa baisse sur la période du 7 au 13 mars, pour s’établir à 179,6 cas pour 100.000 habitants contre 237,9 la semaine précédente.
En Guadeloupe (incluant Saint-Martin et Saint-Barthélemy), il était recensé mardi 34 hospitalisations en raison du Covid (+6 en une semaine) dont 12 patients en réanimation (+5). Il y a eu 183 décès (+2) depuis le début de la crise et 861 retours à domicile. Le taux d’incidence a diminué, il était de 88,9 pour 100.000 habitants du 7 au 13 mars, contre 110,1 du 28 février au 6 mars, d'après SPF.
La Martinique enregistrait mardi 22 patients Covid hospitalisés (+6 en une semaine), dont 6 patients en réanimation (-1). Elle totalise 49 décès à l’hôpital depuis le début de l’épidémie et 419 retours de patients à domicile.
"La circulation virale s’intensifie", souligne l’ARS Martinique dans un communiqué diffusé mardi, sur la situation du 8 au 14 mars. "Pour la première fois depuis fin novembre 2020, le taux de positivité en semaine 2021-10 [5,6%] était supérieur au seuil de vigilance" et "le taux d’incidence supérieur au seuil d’alerte" (70,2 cas pour 100.000 habitants selon les chiffres de l’ARS).
La Guyane comptait mardi 16 patients Covid hospitalisés (-2 en une semaine) dont 8 en réanimation (+4). Il y a eu 83 décès à l'hôpital (stable) et 2.242 retours à domicile depuis le début de la crise. Le taux d’incidence a augmenté, il était de 33,7 pour 100.000 habitants du 7 au 13 mars, contre 22,7 du 28 février au 6 mars, d'après SPF.
jyp-san-bd-mlb-sl-syl-gl/ab/APMnews

[JYP8QQ3SI2]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi

En direct

Voir tous les articles en direct

Les + lus

Voir tous les top articles