dépêche

 - 

Tests salivaires: les Ehpad invités à se rapprocher des ARS

PARIS, 12 avril 2021 (APMnews) - Les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) sont invités à se rapprocher de leur agence régionale de santé (ARS) pour obtenir des tests salivaires permettant de détecter les cas de contamination au Sars-CoV-2, a indiqué aux professionnels du grand âge la semaine dernière la ministre déléguée à l'autonomie, Brigitte Bourguignon.
Depuis plusieurs semaines (cf dépêche du 25/03/2021 à 18:59 et dépêche du 01/04/2021 à 19:19), Brigitte Bourguignon annonce la venue prochaine des tests salivaires dans les Ehpad, sachant que ce sont les ARS qui ont la responsabilité de recenser le nombre de laboratoires et de machines disponibles pour analyser des prélèvements salivaires sur leur territoire.
Lors de sa réunion hebdomadaire avec les fédérations du grand âge, mercredi soir, Brigitte Bourguignon a assuré qu'"après le recensement du capacitaire régional", ces tests salivaires, en déploiement auprès des ARS depuis mi-mars, "peuvent être utilisés pour faire du dépistage itératif au sein des Ehpad et non plus du seul suivi de cluster", selon ce qu'a rapporté son cabinet à APMnews/Gerontonews vendredi.
La ministre déléguée chargée de l'autonomie a appelé les fédérations "à communiquer cette information auprès de leurs adhérents pour qu’ils puissent se rapprocher des ARS".
Au sujet des gardes d'enfants (cf dépêche du 01/04/2021 à 19:19), Brigitte Bourguignon a précisé qu'il "n'est pas nécessaire que les deux parents soient considérés comme 'profession prioritaire'".
Elle a ajouté qu'"en cas de survenue d’un cas dans une classe qui accueille les enfants de professionnels prioritaires, tous les élèves seront testés. Les élèves négatifs et asymptomatiques pourront rester en classe et se feront tester 7 jours après. La classe sera néanmoins fermée si trois cas sont détectés ou si le variant brésilien ou sud-africain est détecté chez le premier cas."
La ministre a aussi évoqué l'avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP) du 2 avril, avec une modification de la règle de l’éviction systématique de professionnels testés positifs au Covid-19 (cf dépêche du 06/04/2021 à 12:44). Elle a confirmé que cette règle "évolue pour tenir compte de l’avancement de la campagne de vaccination chez les professionnels des secteurs sanitaires et médico-sociaux."
Enfin, elle a précisé lors de cette réunion qu'un courrier avait été envoyé à toutes les fédérations d'Ehpad concernant le réajustement des dotations allouées aux établissements au titre des revalorisations du Ségur (cf dépêche du 12/04/2021 à 11:22).
cbe/vl/san/APMnews

[VL8QRFTO9]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi