dépêche

 - 

Covid-19: le point région par région à l'hôpital

PARIS, 21 avril 2021 (APMnews) - Après un ralentissement de la progression des hospitalisations pour formes graves ou sévères du Covid-19 lors de la semaine précédente, la France a enregistré au cours des 7 derniers jours une baisse faible, mais inégalée depuis début mars, des hospitalisations, ainsi qu'un fort ralentissement des entrées en réanimation, selon les données publiées par le gouvernement et Santé publique France (SPF).
La France comptait mardi soir 31.086 patients hospitalisés pour Covid-19, soit 140 de moins en 7 jours (cf dépêche du 14/04/2021 à 11:28).
Le nombre de patients pris en charge en "réanimation" pour Covid (qui correspond aux soins critiques: réanimation, soins intensifs et surveillance continue) a continué d'augmenter ces 7 derniers jours, pour atteindre les 5.984 (+32), mais cette hausse est beaucoup plus faible que celle enregistrée lors des 7 jours précédents (+326).
Le bilan officiel de l'épidémie de Covid-19 s'élevait à 101.597 décès mardi (+4.324 décès en 7 jours) selon Santé publique France dont 75.384 à l'hôpital (+2.049), tandis que 323.961 patients sont revenus à domicile depuis le début de l'épidémie.
Le site gouvernement.fr ne présente plus le total des décès (encore présenté il y a une semaine) mais uniquement le total des décès à l'hôpital, note-t-on.
Le taux d'incidence national était de 337,1 pour 100.000 habitants pour la période du 11 au 17 avril, contre 345,5/100.000 du 4 au 10 avril.

Ile-de-France: infléchissement de la hausse en réanimation

L'Ile-de-France comptait mardi 8.131 patients Covid hospitalisés, contre 8.122 mardi 13 avril (+9), avec néanmoins plus de 500 nouvelles admissions en moyenne chaque jour. Parmi ces patients, 1.801 étaient en réanimation (+ 27, après +117 la semaine précédente).
Malgré ce net ralentissement de la hausse du nombre de patients dans les services de soins critiques, du 14 au 20 avril, encore plus de 135 nouveaux patients Covid en moyenne ont été admis dans ces services toutes les 24 heures (plus de 150 la semaine précédente).
Dans la région, le département de Paris enregistrait toujours mardi le plus grand nombre de patients Covid hospitalisés (1.786), suivi des Hauts-de-Seine (1.241), de la Seine-Saint-Denis (1.108), du Val-de-Marne (992), de l'Essonne (889), du Val-d'Oise (745), de la Seine-et-Marne (697) et des Yvelines (673). La tendance est à la baisse dans certains départements.
Le taux d'incidence en Ile-de-France a continué à diminuer en une semaine, à 528 cas pour 100.000 habitants (au 17 avril sur 7 jours glissants, soit -30,8 points par rapport au taux affiché au 10 avril sur SPF). Il est ramené à 656,5 cas en Seine-Saint-Denis, 640,3 dans le Val-d’Oise, 573,8 dans le Val-de-Marne et 497,5 en Seine-et-Marne. Il était de 512,2 à Paris.
Le nombre de décès à l'hôpital s'élève à 18.262 en Ile-de-France, tandis qu'il y a eu 83.621 retours à domicile.

Auvergne-Rhône-Alpes: nouvelle hausse des hospitalisations et en réanimation

En Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de patients Covid+ hospitalisés a de nouveau augmenté sur une semaine puisqu'il atteignait mardi soir 3.909 (+64 sur une semaine). Le nombre de patients en réanimation a aussi de nouveau grimpé, s'élevant mardi à 698 (+16 sur une semaine). Ces augmentations sont cependant moins fortes que sur la semaine précédente, note-t-on.
Au 19 avril, 980 lits de réanimation étaient ouverts dans la région, contre environ 550 habituellement et 925 une semaine plus tôt (cf dépêche du 19/04/2021 à 17:49).
Les évolutions sont différentes selon les départements.
Le département du Rhône connaît toujours une augmentation des hospitalisations, à 1.241 (+13 sur une semaine) de même que celui de la Loire à 604 (+44), tandis que l'Isère connaît une nouvelle baisse à 586 (-41 sur une semaine) ainsi que la Haute-Savoie à 266 (-15).
Suivent ensuite le Puy-de-Dôme avec 264 patients Covid+ hospitalisés (+3), la Drôme avec 237 patients (+24), l'Ain avec 192 patients (+8), la Savoie à 171 (+5), l'Ardèche à 118 (-6), l'Allier à 101 (+8), la Haute-Loire à 86 (+13) et le Cantal à 43 (+8).
Le taux d'incidence régional est en baisse et atteignait au 17 avril, sur 7 jours glissants, 336,2/100.000 habitants. Mais il est maintenant quasiment équivalent à la moyenne nationale. Il reste élevé dans le Rhône (424,7), dans la Loire (413,6), en Haute-Loire (331,4) ou en Savoie (321,2).
Le nombre de décès à l'hôpital augmente toujours et atteint 10.627 depuis le début de la crise, tandis que le nombre de retours à domicile progresse aussi, atteignant 44.525.

Hauts-de-France: première baisse des hospitalisations depuis mi-janvier, concentrée sur le Pas-de-Calais

La région Hauts-de-France comptabilisait mardi soir 3.601 patients hospitalisés, soit 86 de moins en une semaine.
C'est la première fois qu'une baisse est constatée d'un mardi à l'autre dans la région depuis mi-janvier.
En revanche, le nombre de patients en réanimation ne diminue pas, mais se stabilise, avec 708 patients contre 705 il y a une semaine (la hausse avait été de +21 sur la septaine précédente).
La région est marquée mardi par le franchissement du cap des 8.000 morts dans les hôpitaux de la région (8.024 morts, contre 7.778 une semaine plus tôt, +46), alors que 31.559 patients sont rentrés chez eux.
Le département du Nord reste de loin celui concentrant le plus d'hospitalisations, avec 1.484 patients (+4), devant le Pas-de-Calais (800, -108), l'Oise (609, +5), la Somme (376, -6) et l'Aisne (332, +19).
La baisse des hospitalisations se concentre donc essentiellement sur le Pas-de-Calais, tandis que le Nord, l'Oise et la Somme se stabilisent.
A l'issue de la semaine du 11 au 17 avril, le taux d'incidence régional était de 401,8 pour 100.000 habitants, contre 407,8/100.000 7 jours plus tôt, demeurant ainsi supérieur au taux moyen national.
Il atteint 469,8/100.000 dans l'Oise (-10 points en 7 jours) et jusqu'à 692/100.000 à Creil, et baisse à 339,4/100.000 dans la Somme (-14 points).

Paca: recul des hospitalisations à l'échelle régionale, mais la situation se dégrade dans les Bouches-du-Rhône

En Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), il y avait mardi 3.219 hospitalisations pour Covid soit une baisse de 114 patients en 7 jours. Parmi eux figurent 564 patients en réanimation (-8). Il y a eu 7.231 décès à l'hôpital depuis le début de la crise (+192) et 34.943 retours à domicile.
Le département des Bouches-du-Rhône est le plus impacté avec 1.525 personnes Covid hospitalisées mardi, soit 9 supplémentaires en une semaine dont 347 en réanimation (-5).
La situation continue de s'améliorer dans les Alpes-Maritimes, département particulièrement touché il y a quelques semaines, avec 581 personnes hospitalisées mardi (-46 en une semaine) dont 79 en réanimation (-21). Viennent ensuite le Var (508), le Vaucluse (328), les Alpes-de-Haute-Provence (154) et des Hautes-Alpes (123).
Le taux d'incidence a légèrement diminué, il était de 381,2 pour 100.000 habitants du 11 au 17 avril, contre 392,2 du 2 au 10 avril, d'après SPF. Le plus fort taux d'incidence est toujours enregistré dans les Bouches-du-Rhône où il a atteint 506,8 du 11 au 17 avril, contre 481,5 du 2 au 10 avril.

Grand Est: une légère baisse des hospitalisations et des patients en réanimation

Dans le Grand Est, 2.662 patients étaient hospitalisés en raison du Covid-19 mardi (-26 patients en 7 jours), dont 499 en réanimation (-21 patients en 7 jours).
Les départements d'Alsace et de Lorraine concentrent toujours le plus grand nombre de patients hospitalisés, avec en premier lieu la Moselle (548 patients, -55), le Bas-Rhin (512 patients, +30) et la Meurthe-et-Moselle (397 patients, -33).
Le bilan de l'épidémie s'élevait mardi à 9.415 décès à l'hôpital (+204 décès en 7 jours), tandis que 33.461 patients étaient revenus à domicile.
Le taux d’incidence régional était de 288,1 cas pour 100.000 habitants pour la période du 11 au 17 avril, contre 296,1/100.000 la semaine précédente.
L’incidence reste cependant plus élevée dans l’ouest de la région et notamment dans la Marne (346), la Haute-Marne (333,2), l'Aube (328,5), la Meurthe-et-Moselle (321,9), les Ardennes (319,7), les Vosges (304,9) et la Meuse (300,6).
Le taux d'incidence reste également très élevé sur la période dans certaines métropoles de la région, comme à Reims (440,1 contre 360,3 une semaine plus tôt), Nancy (348,2 contre 373 jours plus tôt) ou Strasbourg (342,6 contre 372,6 une semaine plus tôt).

Occitanie: baisse du nombre de patients en réanimation

En Occitanie, il y avait mardi 1.851 patients Covid hospitalisés (+8 en une semaine) dont 400 en réanimation (-15). Il y a eu 3.988 décès (+117 en une semaine) et 18.096 retours à domicile.
Le département le plus touché est toujours l'Hérault avec 426 hospitalisations Covid (+18 en une semaine). Viennent ensuite la Haute-Garonne (337 hospitalisations, -41 en une semaine), le Gard (266), les Pyrénées-Orientales (178), l'Aude (143), le Tarn (140), l'Aveyron (109), le Tarn-et-Garonne (72), les Hautes-Pyrénées (49), l'Ariège (39), le Gers (39), le Lot (27) et la Lozère (26).
Le taux d'incidence dans la région a continué de baisser, il était de 257,7 pour 100.000 habitants du 11 au 17 avril, contre 262,8 du 4 au 10 avril, d'après SPF. Le plus fort taux est désormais enregistré dans le Gard à 379,4 du 11 au 17 avril.

Normandie: baisse des hospitalisations

En Normandie, le taux d'incidence a un peu diminué à 311,5 cas pour 100.000 mardi contre 312,4 une semaine avant. Le taux de positivité est à 9,6%. La baisse est bien marquée dans l'Eure (314,6), la Seine-Maritime est encore à 361,9. Mais l'Orne augmente encore à 361,9.
Les hospitalisations ont diminué avec 1.543 personnes hospitalisées mardi (-58) et 225 patients en réanimation (-5) mais la tension reste très forte.
La région enregistre 11.476 retours à domicile et déplore 2.908 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie (+111 en 1 semaine).
Les hospitalisations ont bien baissé en Seine-Maritime (740, -54) et dans l'Eure (241, -11).
L'ARS recensait mardi 159 clusters en cours d'investigation dont 31 en Ehpad et 13 en établissements de santé (62 en milieu professionnel).

Bourgogne-Franche-Comté: un nouveau rebond des hospitalisations et des patients en réanimation

En Bourgogne-Franche-Comté, 1.391 patients étaient hospitalisés pour Covid mardi (+38 patients en 7 jours), dont 209 patients en réanimation (+28 patients en 7 derniers jours).
Les départements enregistrant les nombres les plus élevés d’hospitalisations demeurent la Saône-et-Loire (256 patients, -28), la Côte-d’Or (253, +15) et l'Yonne (253, +13).
Depuis le début de l’épidémie, 17.058 patients sont revenus à domicile, tandis que 4.415 décès à l'hôpital sont à déplorer (98 décès en 7 jours).
Le taux d'incidence régional (sur 7 jours glissants) poursuit sa baisse pour s’établir à 290 cas pour 100.000 habitants au 17 avril (contre 304,4 une semaine plus tôt), avec une incidence toujours plus élevée dans le Doubs (376,3), la Nièvre (335,7) et le Jura (300,6).

Nouvelle-Aquitaine: stabilisation des hospitalisations et légère baisse en réanimation

La région Nouvelle-Aquitaine comptait mardi soir 1.347 patients hospitalisés pour Covid-19, soit 3 de plus en 7 jours. Parmi eux, 261 patients en réanimation (-4).
La région comptabilise 3.405 patients Covid-19 décédés à l'hôpital ainsi que 14.283 retours à domicile.
La Gironde concentre toujours plus d'un tiers des patients (432, -18) devant la Dordogne (139, -9) et la Charente-Maritime (118, -1).
La région présente le taux d'incidence le plus faible de métropole (200,9/100.000 habitants au 17 avril, +3,5 points en 7 jours), mais il atteint 339.8/100.000 en Haute-Vienne et 266,7/100.000 en Corrèze.
Il est de 236.9/100.000 à Bordeaux Métropole (-6 points).

Centre-Val de Loire: les hospitalisations se stabilisent à l'échelle régionale mais augmentent dans le Loir-et-Cher

La région Centre-Val de Loire comptait mardi soir 1.145 patients hospitalisés, soit 1 de moins en une semaine. Parmi eux, 211 en réanimation (+6).
Le total des patients Covid-19 morts dans les hôpitaux de la région atteint 2.399 (+62), alors que 10.131 sont rentrés chez eux.
Avec respectivement 352 (=) et 253 (-3) patients hospitalisés, les départements du Loiret et d'Eure-et-Loir, dans le versant nord de la région, restent ceux concentrant le plus d'hospitalisations devant l'Indre-et-Loire (224, -24).
Mais le Loir-et-Cher et le Cher sont ceux où les hospitalisations progressent le plus, avec respectivement 149 (+27) et 105 (+7) patients. Avec 62 patients, l'Indre poursuit sa baise (-8).
Le taux d'incidence régional était au 17 avril de 302/100.000 habitants, contre 290,8/100.000 7 jours plus tôt.
Il atteint 336,3/100.000 en Indre-et-Loire dont 386,5/100.000 à Tours. Il est de 332,2/100.000 à Orléans.

Pays de la Loire: petite baisse à l'hôpital

En Pays de la Loire où le taux d'incidence remonte à 284,4 cas/100.000 mardi (contre 270,6 cas la semaine précédente), les hospitalisations ont baissé depuis le 13 avril avec 912 patients hospitalisés dont 148 en réanimation mardi (-19 et +6 en 7 jours).
Il est recensé 11.042 retours à domicile et 2.429 décès survenus à l'hôpital depuis mars (+52 en 7 jours).
Les hospitalisations ont baissé en Loire-Atlantique qui reste le département le plus touché (294, -7), suivi maintenant de la Sarthe (219, +58), du Maine-et-Loire (205, -43). La Mayenne est stable (55, +1) et la Vendée aussi (139, +5).

Bretagne: plus de 800 patients hospitalisés

En Bretagne, le taux d'incidence a réaugmenté à 201,9 cas/100.000 mardi contre une incidence de 181,6 cas/100.000 il y a une semaine. Le taux de positivité est à 7,2%.
La Bretagne comptait mardi 818 hospitalisations en hausse (+26 en une semaine) dont 131 patients en réanimation (-5).
Le nombre de retours à domicile s'élève à 6.449 et le nombre de décès atteint 1.439 depuis début mars (+42 en 7 jours).
L'Ille-et-Vilaine reste le département comptant le plus de patients hospitalisés en hausse (371, +15) puis le Morbihan à 208 (-4), les Côtes-d'Armor à 137 (+12) et le Finistère à 102 (+3).
L'ARS recensait lundi dans un communiqué 93 clusters en cours d'investigation dont 14 en établissements de santé et 14 en Ehpad, et 16 en milieu professionnel.

Corse: stabilisation en hospitalisation et en réanimation

En Corse, il y avait mardi 92 patients Covid hospitalisés (-1 depuis mardi 13 avril), dont 16 en réanimation (-1). L'île déplore 183 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie, tandis que 828 patients sont retournés à domicile. Le taux d’incidence est remonté en une semaine, de plus de 135 cas à 165,7 cas pour 100.000 habitants.

Outre-Mer: la dégradation de la situation se poursuit en Guadeloupe et Guyane

L'île de La Réunion comptabilisait mardi 151 hospitalisations en raison du Covid (-8 en une semaine), dont 40 patients en réanimation (-1 patient en 7 jours).
Depuis le début de l’épidémie, l'île déplore 152 décès liés à cette maladie à l’hôpital (+9 décès en 7 jours), tandis que 1.358 patients sont revenus à domicile.
Le taux d'incidence est de 108,1 pour la période du 11 au 17 avril, contre 115,6 cas pour 100.000 habitants la semaine précédente.
À Mayotte, 16 patients Covid étaient hospitalisés mardi (+1 en 7 jours), dont 6 patients en réanimation (stable depuis 7 jours).
Le bilan de l’épidémie s’élevait à 124 décès (stable depuis 7 jours), tandis que 1.228 patients étaient revenus à domicile.
Le taux d’incidence continue de diminuer sur la période du 11 au 17 avril, pour s’établir à 51,9 cas pour 100.000 habitants (contre 47,2 la semaine précédente).
La Martinique enregistrait mardi 121 patients Covid hospitalisés (stable en une semaine), dont 31 patients en réanimation (+7). L’île, où le taux d’incidence a baissé pour atteindre 201,3 cas pour 100.000 habitants (plus de 240 la semaine précédente), totalise 68 décès à l’hôpital depuis le début de l’épidémie et 590 retours de patients à domicile.
En Martinique, "la situation sanitaire se stabilise, le pic de la 3e vague semble être passé", a souligné l’ARS dans son point de situation de mardi, précisant que la tendance est "à confirmer dans les deux prochaines semaines". Samedi, 24 nouveaux réservistes sont venus en renfort du CHU, portant leur nombre à 31, a précisé ce dernier sur les réseaux sociaux.
En Guadeloupe (incluant Saint-Martin et Saint-Barthélemy), il était recensé mardi 123 hospitalisations en raison du Covid (+14 en une semaine) dont 22 patients en réanimation (-1). Il y a eu 223 décès (+17) depuis le début de la crise et 1.002 retours à domicile.
Le taux d’incidence a continué d'augmenter, il était de 217,8 pour 100.000 habitants du 11 au 17 avril, contre 153,9 du 2 au 10 avril, d'après SPF.
La Guyane comptait mardi 54 patients Covid hospitalisés (+10 en une semaine) dont 14 en réanimation (+3). Il y a eu 92 décès à l'hôpital (+1 en une semaine) et 2.311 retours à domicile depuis le début de la crise. Le taux d’incidence a continué d'augmenter, il était de 189,2 pour 100.000 habitants du 11 au 17 avril, contre 140,4 du 2 au 10 avril, d'après SPF.
bd-sl-gl-mlb-syl-san/san/APMnews

[BRD3QRV19P]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi

En direct

Voir tous les articles en direct

Les + lus

Voir tous les top articles