dépêche

 - 

Covid-19: le point région par région à l'hôpital

PARIS, 12 mai 2021 (APMnews) - La baisse du nombre de patients Covid hospitalisés en médecine et en soins critiques observée depuis le mois d'avril s'est poursuivie au cours des sept derniers jours et le taux d'incidence national continue de diminuer malgré une incidence toujours très élevée en Ile-de-France, selon les données publiées mardi par le gouvernement et Santé publique France (SPF).
La France comptait mardi soir 25.028 patients hospitalisés pour Covid, soit 3.399 patients de moins par rapport au mardi 5 mai (cf dépêche du 05/05/2021 à 12:23).
La diminution des hospitalisations Covid observée depuis avril continue de s'accélérer (-1.854 patients sur les 7 jours précédents), tout comme le nombre de nouvelles admissions enregistrées en moyenne toutes les 24 heures, avec 1.239 Covid admis au cours des dernières 24h mardi contre 1.600 patients une semaine plus tôt.
La tendance à la baisse s'observe également chez les patients pris en charge en "réanimation" pour Covid (qui correspond aux soins critiques: réanimation, soins intensifs et surveillance continue) avec 4.743 patients hospitalisés en réanimation mardi (-761 patients sur 7 jours), dont 285 nouveaux patients Covid hospitalisés en soins critiques au cours des dernières 24h (355 patients la semaine précédente).
Le bilan officiel de l'épidémie de Covid-19 s'élevait à 106.935 décès mardi (+1.548 décès en 7 jours), dont 80.628 décès à l'hôpital (+1.509 décès), tandis que 353.370 patients sont revenus à domicile depuis le début de l'épidémie.
Le taux d'incidence national est également à la baisse à 183,9 cas pour 100.000 habitants pour la période du 2 au 8 mai, contre 223,8/100.000 habitants pour la période du 25 avril au 1er mai.
"Aujourd’hui nous avons une évolution épidémique tout à fait favorable", s'est félicité le premier ministre, Jean Castex, mardi soir au journal de 20h de France 2.
"Il y a effectivement encore beaucoup trop de patients en réanimation", a reconnu le chef du gouvernement en soulignant toutefois que "la tendance à la baisse [était] claire" et en se déclarant "optimiste".

Ile-de-France: moins de 1.500 patients Covid en soins critiques

L'Ile-de-France comptait mardi 6.618 patients hospitalisés pour Covid, soit 800 patients en moins en une semaine (-454 lors des 7 jours précédents). Parmi ces patients, 1.459 étaient en réanimation (181 en moins, après -169 la semaine précédente).
Le nombre de nouveaux patients entrant en soins critiques chaque jour a lui aussi diminué, avec en moyenne plus de 70 admissions toutes les 24 heures, contre près de 100 lors de la semaine précédente.
Depuis le début de l’épidémie, il y a eu 19.538 décès à l'hôpital liés au Covid (347 supplémentaires en une semaine) et 91.441 retours à domicile.
Dans la région, le département de Paris enregistrait 1.458 patients Covid hospitalisés mardi, suivi des Hauts-de-Seine (1.069), de la Seine-Saint-Denis (924), de l'Essonne (780), du Val-de-Marne (702), du Val-d'Oise (628), de la Seine-et-Marne (542) et des Yvelines (515).
Le taux d'incidence en Ile-de-France a continué à diminuer en une semaine, à 290,4 pour 100.000 habitants au 8 mai sur 7 jours glissants. Il est ramené, dans les départements où il est le plus élevé, à 317,3 cas dans le Val-de-Marne, 334,4 en Seine-Saint-Denis, 323,5 dans le Val-d’Oise et 286,2 en Seine-et-Marne. Il est de 288,5 à Paris.

Auvergne-Rhône-Alpes: nouvelle nette baisse des hospitalisations sauf dans l'Ain

En Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de patients Covid+ hospitalisés a une nouvelle fois diminué, passant de 3.363 au 4 mai à 2.995 au 11 mai. En réanimation, le nombre de patients en réanimation a aussi baissé, mais dans une moindre mesure, s'élevant mardi à 522, contre 642 une semaine plus tôt.
Le département du Rhône enregistre toujours le plus grand nombre de patients Covid hospitalisés (828). Il reste suivi par la Loire avec 499 patients, l'Isère avec 486 patients, le Puy-de-Dôme avec 242 patients, l'Ain avec 181 patients (en hausse de +13 sur une semaine), la Haute-Savoie avec 167 patients et la Drôme avec 164 patients.
Suivent la Savoie (122 patients hospitalisés), l'Ardèche (118) (légère hausse), l'Allier (83), la Haute-Loire (76) et le Cantal (29).
Le taux d'incidence régional reste en baisse et atteignait au 8 mai, sur 7 jours glissants, 169,4/100.000 habitants, soit un taux inférieur au taux national. Il reste plus élevé que la moyenne en Haute-Loire (285,6), dans le Rhône (219) et dans la Loire (245,4).
Le nombre de décès à l'hôpital augmente toujours et atteint 11.243 depuis le début de la crise, tandis que le nombre de retours à domicile progresse aussi, atteignant 47.971.

Hauts-de-France: la baisse s'accélère à l'hôpital mais l'incidence reste relativement élevée

Les Hauts-de-France comptaient mardi soir 2.969 patients Covid-19 hospitalisés, soit 384 de moins en 7 jours. La région connaît ainsi une baisse des hospitalisations pour la 4e semaine consécutive, mais à un rythme accéléré: la semaine précédente, la baisse était de 119 patients.
Parmi eux, 567 sont en réanimation, soit 77 de moins en 7 jours (contre 45 de moins la semaine précédente).
Dans le même temps le nombre de patients décédés est passé à 8.696 (+195), alors que 34.590 sont rentrés chez eux.
Le Nord compte 1.206 patients (-206) devant le Pas-de-Calais (686, -40), l'Oise (504, -69), la Somme (318, -43) et l'Aisne (255, -26).
Au 8 mai, l'incidence régionale était de 240,3/100.000 habitants, contre 275,6/100.000 au 1er mai. Il est de 269,2/100.000 dans l'Oise, qui conserve le taux le plus élevé de la région.

Paca: près de 430 patients hospitalisés en moins

En Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), il y avait mardi 2.388 hospitalisations pour Covid soit une baisse de 426 patients en 7 jours, dont 401 en réanimation (-94). Il y a eu 7.737 décès à l'hôpital depuis le début de la crise (+139) et 37.909 retours à domicile.
Le département des Bouches-du-Rhône est toujours le plus impacté avec 1.217 personnes Covid hospitalisées mardi, soit 176 de moins en une semaine dont 246 réanimation (-45).
Dans les Alpes-Maritimes, département particulièrement touché en début d'année, il y avait mardi 391 personnes hospitalisées (-56 en une semaine) dont 49 en réanimation (-22). Viennent ensuite le Var (347), le Vaucluse (272), les Alpes-de-Haute-Provence (123) et des Hautes-Alpes (38).
Le taux d'incidence a continué de diminuer, il était de 165,3 pour 100.000 habitants du 2 au 8 mai, contre 238,3 du 25 avril au 1er mai, d'après SPF. Le plus fort taux d'incidence est toujours enregistré dans les Bouches-du-Rhône, en diminution toutefois à 214,1 pour 100.000 habitants du 2 au 8 mai, contre 321,2 du 25 avril au 1er mai.

Grand Est: les hospitalisations et l'incidence toujours à la baisse

Dans le Grand Est, 2.038 patients étaient hospitalisés en raison du Covid-19 mardi (-357 patients en 7 jours), dont 389 patients réanimation (-78 en 7 jours).
Les départements d'Alsace et de Lorraine concentrent toujours le plus grand nombre de patients hospitalisés, avec en premier lieu le Bas-Rhin (409 patients, -66), la Moselle (371 patients, -106) et la Meurthe-et-Moselle (309 patients, -48).
Le bilan de l'épidémie s'élevait mardi à 9.872 décès à l'hôpital (+142 décès en 7 jours), tandis que 35.886 patients étaient revenus à domicile.
Le taux d’incidence régional est à la baisse sur la période du 2 au 8 mai pour atteindre 151,4 cas contre 193,2 cas/100.000 habitants pour la période du 25 avril au 1er mai.
L’incidence reste cependant plus élevée dans certains départements, notamment en Haute-Marne (185,5), les Ardennes (177,4), le Bas-Rhin (176,5) et la Marne (173,5). Bien qu'à la baisse, le taux d'incidence reste également plus élevé sur la période dans certaines métropoles de la région: Strasbourg (227,1), Mulhouse (194,9) et Reims (191,7).

Occitanie: près de 260 patients hospitalisés en moins en une semaine

En Occitanie, il y avait mardi 1.468 patients Covid hospitalisés (-259 en une semaine) dont 302 en réanimation (-61). Il y a eu 4.336 décès (+101 en une semaine) et 19.938 retours à domicile.
Le département le plus touché est toujours l'Hérault avec 323 hospitalisations Covid (-43 en une semaine). Viennent ensuite la Haute-Garonne (256 hospitalisations, -69 en une semaine), le Gard (223), les Pyrénées-Orientales (157), l'Aude (118), le Tarn (103), l'Aveyron (98), le Tarn-et-Garonne (68), l'Ariège (37), les Hautes-Pyrénées (30), le Gers (25), la Lozère (16) et le Lot (14).
Le taux d'incidence dans la région a continué de baisser, il était de 133,9 pour 100.000 habitants du 2 au 8 mai, contre 181,7 du 25 avril au 1er mai, d'après SPF. Le plus fort taux est désormais enregistré en Lozère à 192,7 pour 100.000 habitants du 2 au 8 mai.
Les indicateurs épidémiologiques sont "en nette amélioration sur l'ensemble de la région" et "la baisse est claire depuis quelques jours" avec notamment une diminution de "32% en 7 jours du taux d'incidence", a déclaré mardi le directeur général de l'agence régionale de santé (ARS), Pierre Ricordeau, lors d'un point presse.

Normandie: malgré la décrue, une tension hospitalière encore élevée

En Normandie, le taux d'incidence a poursuivi sa décrue, à 199,1 cas pour 100.000 habitants au 8 mai contre 229 une semaine auparavant. Il est le plus élevé en Seine-Maritime (224,8), le plus bas dans la Manche (171,8). Le taux de positivité a lui aussi baissé pour atteindre 5,63 %.
La diminution du nombre de personnes hospitalisées pour Covid s’est accentuée, avec 1.309 patients hospitalisés mardi (-143), dont 180 en réanimation (-28). Néanmoins le taux d’occupation de la capacité initiale en réanimation était encore de près de 75% mardi, selon le point de situation de l’ARS.
La région enregistre 12.865 retours à domicile et déplore 3.160 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie (+69 en une semaine).

Nouvelle-Aquitaine: forte baisse des hospitalisations en Charente-Maritime

La Nouvelle-Aquitaine enregistrait mardi soir 1.237 patients Covid-19 hospitalisés, soit 141 de moins en 7 jours (contre 18 de moins la semaine précédente). Parmi eux, 246 sont en réanimation (-37).
La Gironde reste le département le plus concerné par les hospitalisations (424, -4) devant la Dordogne (134, -2) et la Haute-Vienne (134, +2). La Charente-Maritime enregistre la plus forte baisse des hospitalisations dans la région (92 patients, -47).
Le taux d'incidence régional était de 103,1/100.000 habitants au 8 mai, contre 135,4/100.000 au 1er mai. Il est de 177,5/100.000 dans la Haute-Vienne.
La région déplore 3.643 décès à l'hôpital (+81) et compte 15.649 retours à domicile.

Bourgogne-Franche-Comté: une lente diminution de la pression épidémique

En Bourgogne-Franche-Comté, 1.042 patients étaient hospitalisés pour Covid mardi (-197 patients en 7 jours), dont 156 patients en réanimation (-33 patients sur les 7 derniers jours).
Les départements enregistrant les nombres les plus élevés d’hospitalisations demeurent l'Yonne (198, -31), la Côte-d’Or (197, -18) et la Saône-et-Loire (184 -41).
Depuis le début de l’épidémie, 18.419 patients sont revenus à domicile, tandis que 4.641 décès à l'hôpital sont à déplorer (62 décès en 7 jours).
Le taux d'incidence régional (sur 7 jours glissants) poursuit sa baisse pour s’établir à 162,6 cas pour 100.000 habitants au 8 mai (contre 197,6 une semaine plus tôt), avec une incidence plus élevée dans le Doubs (215,8), l’Yonne (176,5) et la Nièvre (169,3).

Centre-Val de Loire: moins de 1.000 patients hospitalisés

La région Centre-Val de Loire comptait mardi soir 931 patients Covid-19 hospitalisés (-97), dont 176 en réanimation (-23).
Le nombre de décès à l'hôpital atteint 2.621 (+71), pour 11.266 retours à domicile.
Le Loiret compte 287 patients hospitalisés (-27) devant l'Indre-et-Loire (205, -20), l'Eure-et-Loir (153, -12). Le Loir-et-Cher compte 126 patients (-12) devant le Cher (97, -21) et l'Indre (63, -1).
L'incidence régionale était de 174,5/100.000 habitants au 8 mai, contre 201/100.000 au 1er mai. Elle reste de 215/100.000 dans le Loiret.

Pays de la Loire: diminution des hospitalisations dans tous les départements

En Pays de la Loire où le taux d'incidence a de nouveau bien baissé, à 152,8 cas/100.000 au 8 mai, les hospitalisations ont diminué au cours des 7 derniers jours pour atteindre 748, contre 870 une semaine plus tôt. Le nombre de patients en réanimation est également en baisse, à 125 contre 147 mardi dernier.
Il est recensé 12.142 retours à domicile et 2.610 décès survenus à l'hôpital depuis mars (+55 en 7 jours).
Les hospitalisations ont diminué dans tous les départements: en Loire-Atlantique à 206, dans le Maine-et-Loire, à 178, dans la Sarthe, à 221, en Vendée, à 96, et en Mayenne, à 47.

Bretagne: faible taux d'incidence

En Bretagne, le taux d'incidence a de nouveau diminué pour atteindre 116,5 cas/100.000 au 8 mai, sur 7 jours glissants.
La Bretagne comptait mardi 725 hospitalisations, en baisse de 83 sur une semaine, dont 91 patients en réanimation (-9).
Le nombre de retours à domicile s'élève à 7.219 et le nombre de décès à l'hôpital atteint 1.570 depuis début mars (+43 en 7 jours).
L'Ille-et-Vilaine reste de loin le département comptant le plus de patients hospitalisés (362, -28) puis le Morbihan à 184 (-9), les Côtes-d'Armor à 89 (-26) et le Finistère à 90 (-10).

Corse: plus de 200 décès à l’hôpital depuis le début de l’épidémie

En Corse, il y avait mardi 55 patients hospitalisés pour Covid (-6 depuis mardi 4 mai), dont 8 en réanimation (-2). L'île déplore 201 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie, tandis que 911 patients sont retournés à domicile.
Le taux d’incidence a continué à baisser en une semaine, à 89,4 cas pour 100.000 habitants.

Outre-mer: les hospitalisations continuent de progresser à La Réunion et une nette dégradation en Guyane

L'île de La Réunion comptabilisait mardi 174 hospitalisations pour Covid (+13 en une semaine), dont 40 patients en réanimation (-1 patient en 7 jours).
Depuis le début de l’épidémie, l'île déplore 179 décès liés au Covid à l’hôpital (+16 décès en 7 jours), tandis que 1.554 patients sont revenus à domicile.
Le taux d'incidence est également à la hausse et s'établit à 146,9 pour la période du 2 au 8 mai, contre 130,5 cas pour 100.000 habitants la semaine précédente.
À Mayotte, 11 patients Covid étaient hospitalisés mardi (stable sur 7 jours), dont 6 patients en réanimation (+2 patients en 7 jours).
Le bilan de l’épidémie s’élevait à 127 décès (1 décès en 7 jours), tandis que 1.246 patients étaient revenus à domicile.
Le taux d’incidence continue de diminuer sur la période du 2 au 8 mai, pour s’établir à 17,5 cas pour 100.000 habitants (contre 33,3 la semaine précédente).
En Guadeloupe (incluant Saint-Martin et Saint-Barthélemy), il était recensé mardi 150 hospitalisations en raison du Covid (-14 en une semaine) dont 35 patients en réanimation (+5). Il y a eu 263 décès (+14) depuis le début de la crise et 1.215 retours à domicile.
Le taux d’incidence a diminué, il était de 173,3 pour 100.000 habitants du 2 au 8 mai, contre 211,7 du 25 avril au 1er mai, d'après SPF.
La Guyane comptait mardi 92 patients Covid hospitalisés (+17 en une semaine) dont 24 en réanimation (+6). Il y a eu 101 décès à l'hôpital (+2 en une semaine) et 2.420 retours à domicile depuis le début de la crise.
Le taux d’incidence a largement augmenté, il était de 318,6 pour 100.000 habitants du 2 au 8 mai, contre 238,1 du 25 avril au 1er mai, d'après SPF.
La Martinique enregistrait mardi 78 patients Covid hospitalisés (-32 en une semaine), dont 16 patients en réanimation (-8). L’île, où le taux d’incidence a continué à baisser pour atteindre 52,1 cas pour 100.000 habitants, totalise 90 décès à l’hôpital depuis le début de l’épidémie et 720 retours de patients à domicile.
gl-san-bd-mlb-syl/ab/APMnews

[GL3QSY6FK]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi