dépêche

 - 

Covid-19: le point région par région à l'hôpital

PARIS, 19 mai 2021 (APMnews) - Le nombre de patients Covid hospitalisés en médecine et en soins critiques a continué de diminuer au cours des sept derniers jours au niveau national et dans presque toutes les régions, la tension hospitalière restant toutefois élevée, notamment en Ile-de-France, Hauts-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes, selon les données publiées mardi par le gouvernement et Santé publique France (SPF).
La France comptait mardi soir 22.058 patients hospitalisés pour Covid, soit 3.030 patients de moins par rapport au mardi 11 mai (cf dépêche du 12/05/2021 à 11:53).
Le nombre des hospitalisations pour Covid poursuit donc sa décrue (-3.399 sur les 7 jours précédents), de même que le rythme des nouvelles admissions enregistrées en moyenne toutes les 24 heures (près de 740, après plus de 1.000 lors de la semaine précédente).
Il y avait mardi 4.015 patients en réanimation (qui correspond aux soins critiques: réanimation, soins intensifs et surveillance continue), soit 728 patients de moins en 7 jours, chiffre toujours en baisse également (-761 lors de la semaine précédente). Sur une semaine, plus de 170 nouveaux patients en moyenne ont été admis tous les jours en soins critiques.
Le bilan officiel de l'épidémie de Covid-19 s'élevait à 108.040 décès mardi (+1.105 décès en 7 jours), dont 81.692 décès à l'hôpital (+1.064 décès), tandis que 360.213 patients sont revenus à domicile depuis le début de l'épidémie.
Le taux d'incidence national a continué de baisser, à 148,9 cas pour 100.000 habitants pour la période du 9 au 15 mai, contre 185,1/100.000 habitants pour la période du 2 au 8 mai.

Ile-de-France: les services de réanimation toujours saturés

L'Ile-de-France comptait mardi 5.803 patients hospitalisés pour Covid, soit 815 patients en moins en une semaine. La baisse s’est donc poursuivie au même rythme que la semaine précédente. Parmi ces patients, 1.237 étaient en soins critiques (222 en moins, après -181 la semaine précédente), soit un taux d’occupation de près de 110% de la capacité initiale en réanimation.
Le nombre de nouveaux patients entrant en soins critiques chaque jour a également continué de baisser, avec en moyenne plus de 51 admissions toutes les 24 heures, contre plus de 70 lors de la semaine précédente.
Depuis le début de l’épidémie, il y a eu 19.805 décès à l'hôpital liés au Covid et 93.273 retours à domicile.
Dans la région, le département de Paris enregistrait 1.262 patients Covid hospitalisés mardi, suivi des Hauts-de-Seine (890), de la Seine-Saint-Denis (868), de l'Essonne (719), du Val-de-Marne (606), du Val-d'Oise (555), de la Seine-et-Marne (472) et des Yvelines (431).
Le taux d'incidence en Ile-de-France a continué à diminuer en une semaine, à 232,7 pour 100.000 habitants au 15 mai sur 7 jours glissants, restant toutefois largement supérieur au taux national. Il est ramené, dans les départements où il est le plus élevé, à 268,2 en Seine-Saint-Denis, 263,7 cas dans le Val-de-Marne, 251,9 dans le Val-d’Oise et 235,6 en Seine-et-Marne. Il est de 231,5 à Paris.

Hauts-de-France: la baisse des hospitalisations se poursuit mais ralentit

La région Hauts-de-France enregistrait mardi soir 2.730 patients Covid-19 hospitalisés, soit 239 de moins en 7 jours. Si ce chiffre baisse pour la 5e semaine consécutive, il diminue toutefois moins vite que la semaine précédente (-384).
Les services de réanimation comptent encore 487 patients Covid-19 (-80). Le total des décès de patients Covid-19 dans les hôpitaux de la région atteint 8.851 (+155), alors que 35.398 sont rentrés chez eux.
Le Nord compte 1.103 patients (-103), suivi par le Pas-de-Calais (613, -73), l'Oise (466, -38), la Somme (320, +2) et l'Aisne (228, -27).
Au 15 mai, le taux d'incidence régional était de 205,4 pour 100.000 habitants, restant ainsi le 2e plus élevé de métropole après l'Île-de-France. Il était de 242,6/100.000 7 jours plus tôt.
L'Oise conserve le taux d'incidence départemental le plus élevé de la région (227,7/100.000). Il est de 217,5/100.000 dans la métropole lilloise.

Auvergne-Rhône-Alpes: nouvelle baisse nette des hospitalisations, y compris en réanimation

En Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de patients Covid+ hospitalisés a une nouvelle fois diminué, passant de 2.995 au 11 mai à 2.571 au 18 mai. Le nombre de patients en réanimation a aussi fortement baissé, s'élevant mardi à 438, contre 522 une semaine plus tôt.
Le département du Rhône enregistre toujours le plus grand nombre de patients Covid hospitalisés (684). Il reste suivi par la Loire avec 449 patients, l'Isère avec 435 patients, le Puy-de-Dôme avec 221 patients, l'Ain avec 152 patients, la Drôme avec 140 patients et la Haute-Savoie avec 137 patients.
Suivent l'Ardèche (100 patients hospitalisés), la Savoie (95), la Haute-Loire (75), l'Allier (58), et le Cantal (25).
Le taux d'incidence régional reste en baisse et atteignait au 15 mai, sur 7 jours glissants, 135,3/100.000 habitants, soit un taux inférieur au taux national (148,9/100.000). Il reste plus élevé que la moyenne dans la Loire (201,1), la Haute-Loire (199,6) et le Rhône (169,5).
Le nombre de décès à l'hôpital augmente toujours et atteint 11.344 depuis le début de la crise (+101), tandis que le nombre de retours à domicile atteint 48.830.

Paca: près de 350 hospitalisations en moins en une semaine

En Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), il y avait mardi 2.041 hospitalisations pour Covid soit une baisse de 347 patients en 7 jours, dont 349 en réanimation (-52). Il y a eu 7.820 décès à l'hôpital depuis le début de la crise (+83) et 38.512 retours à domicile.
Le département des Bouches-du-Rhône est toujours le plus touché avec 1.005 personnes Covid hospitalisées mardi, soit 212 de moins en une semaine, dont 216 réanimation (-30).
Dans les Alpes-Maritimes, département particulièrement touché en début d'année, il y avait mardi 355 personnes hospitalisées (-36 en une semaine) dont 43 en réanimation (-6). Viennent ensuite le Var (301), le Vaucluse (240), les Alpes-de-Haute-Provence (108) et les Hautes-Alpes (32).
Le taux d'incidence a continué de diminuer, il était de 107,6 pour 100.000 habitants du 9 au 15 mai contre 165,3 du 2 au 8 mai, d'après SPF. Le plus fort taux d'incidence est toujours enregistré dans les Bouches-du-Rhône, en diminution toutefois à 137,5 pour 100.000 habitants du 9 au 15 mai contre 214,1 du 2 au 8 mai.

Grand Est: la région s'approche du cap des 10.000 morts à l'hôpital

La région Grand-Est comptait mardi soir 1.765 patients hospitalisés pour Covid-19, soit 273 de moins en 7 jours. Parmi eux, 320 sont en réanimation (-69).
Le Bas-Rhin compte 389 patients (-20), la Moselle 302 (-69), la Meurthe-et-Moselle 265 (-44), restant ainsi les départements concentrant le plus d'hospitalisations.
Au total, 9.971 patients Covid-19 sont morts dans les hôpitaux de la région, et 36.400 sont rentrés chez eux.
Le taux d'incidence régional était de 127,9/100.000 au 15 mai, contre 152,1/100.000 le 8 mai. Il atteint encore 157,8/100.000 en Haute-Marne et 157,2/100.000 dans le Bas-Rhin (202,6/100.000 à Strasbourg).

Occitanie: le taux d'incidence passe sous la barre des 100 pour 100.000 habitants

En Occitanie, il y avait mardi 1.247 patients Covid hospitalisés (-221 en une semaine) dont 232 en réanimation (-70). Il y a eu 4.417 décès (+81 en une semaine) et 20.314 retours à domicile.
Le département le plus touché est toujours l'Hérault avec 261 hospitalisations Covid (-62 en une semaine). Viennent ensuite la Haute-Garonne (222 hospitalisations, -34), le Gard (186), les Pyrénées-Orientales (140), l'Aude (100), l'Aveyron (94), le Tarn (92), le Tarn-et-Garonne (45), l'Ariège (39, en hausse de 2 patients), le Gers (22), les Hautes-Pyrénées (21), la Lozère (14) et le Lot (11).
Le taux d'incidence dans la région a continué de baisser, il était de 99 pour 100.000 habitants du 9 au 15 mai, contre 133,9 du 2 au 8 mai, d'après SPF. Le plus fort taux est toujours enregistré en Lozère, en diminution toutefois à 173 pour 100.000 habitants, contre 192,7 du 2 au 8 mai.

Normandie: encore un niveau élevé en réanimation

En Normandie, le taux d'incidence a bien diminué mais reste supérieur à la moyenne nationale, à 169,8 cas pour 100.000 mardi contre 199,1 une semaine avant. Le taux de positivité est à 5,3%. Le taux d'incidence le plus élevé est dans la Seine-Maritime à 186,4 et l'Orne à 206,9 et le plus bas dans la Manche à 142,3.
Les hospitalisations ont diminué avec 1.247 personnes hospitalisées mardi (-62) et 177 patients en réanimation (-3). L'activité de réanimation stagne à un niveau très élevé.
La région enregistre 13.157 retours à domicile et déplore 3.219 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie (+59 en 1 semaine).
La Seine-Maritime a encore 618 patients hospitalisés, l'Eure 207 et le Calvados 206.
L'ARS recensait mardi 99 clusters en cours d'investigation dont 19 en Ehpad et 10 en établissements de santé (41 en milieu professionnel).

Nouvelle-Aquitaine: le taux d'incidence passe sous la barre des 100/100.000

La Nouvelle-Aquitaine enregistrait mardi soir 1.109 patients Covid-19 hospitalisés, soit 128 de moins en 7 jours (contre 141 de moins la semaine précédente). Parmi eux, 201 sont en réanimation (-45).
La région déplorait 3.688 décès à l'hôpital (+45) et comptait 15.965 retours à domicile.
La Gironde reste le département le plus concerné par les hospitalisations (383, -41) devant la Dordogne (124, -10) et la Haute-Vienne (111, -23).
Le taux d'incidence régional était de 82,2/100.000 habitants au 15 mai, contre 103,1/100.000 au 8 mai. Il était de 153/100.000 dans les Deux-Sèvres au 15 mai. A la même date, il atteignait 97/100.000 dans la métropole bordelaise.

Bourgogne-Franche-Comté: moins de 1.000 patients hospitalisés

Avec 906 patients Covid-19 hospitalisés mardi soir, la Bourgogne-Franche-Comté repasse sous la barre des 1.000 patients pour la première fois depuis octobre 2020. Ils étaient 1.042 il y a 8 jours (-136).
Ils sont 138 en réanimation, soit 18 de moins que la semaine précédente.
La région déplore 4.694 décès parmi les patients Covid-19 y ayant été hospitalisés, alors que 18.722 sont rentrés chez eux.
Le taux d'incidence régionale était au 15 mai de 134,6/100.000 habitants, contre 162,8/100.000 au 8 mai. Il est de 174,5/100.000 en Haute-Saône, 154,6/100.000 en Côte d'Or (162,4/100.000 à Dijon) et 153,4/100.000 dans le territoire de Belfort.

Centre-Val de Loire: moins de 850 patients hospitalisés désormais

La région Centre-Val de Loire comptait mardi soir 846 patients Covid-19 hospitalisés (-85), dont 142 en réanimation (-34).
Le nombre de décès à l'hôpital atteignait 2.665 (+44), pour 11.518 retours à domicile.
Le Loiret dénombrait 256 patients hospitalisés (-31) devant l'Indre-et-Loire (173, -32), l'Eure-et-Loir (151, -2). Le Loir-et-Cher comptait 111 patients (-15) devant le Cher (87, -10) et l'Indre (68, +5).
L'incidence régionale était de 137,2/100.000 habitants au 15 mai, contre 174,5/100.000 au 8 mai. Le Loiret est le département le plus touché avec 190,4/100.000 au 15 mai. A cette date, le taux d'incidence atteignait 204/100.000 à Orléans Métropole et 146,1/100.000 à Tours Métropole.

Bretagne: baisse des hospitalisations

En Bretagne, le taux d'incidence baisse un peu à 106,4 cas/100.000 mardi contre 116,5 cas/100.000 il y a une semaine. Le taux de positivité est à 4%.
La Bretagne comptait mardi 647 hospitalisations en baisse (-78 en une semaine) dont 70 patients en réanimation (-21).
Le nombre de retours à domicile s'élève à 7.390 et le nombre de décès atteint 1.594 depuis mars 2020 (+24 en 7 jours).
L'Ille-et-Vilaine reste de loin le département comptant le plus de patients hospitalisés (322, -40) puis le Morbihan à 167 (-17), les Côtes-d'Armor à 77 (-12) et le Finistère à 81 (-9).
L'ARS recensait lundi dans un communiqué 139 clusters en cours d'investigation dont 18 en établissements de santé et 19 en Ehpad, et 49 en milieu professionnel.

Pays de la Loire: forte baisse des hospitalisations

En Pays de la Loire où le taux d'incidence a baissé à 135,9 cas/100.000 mardi (contre 152,8 cas la semaine précédente), les hospitalisations ont diminué depuis le 11 mai avec 610 patients hospitalisés dont 118 en réanimation mardi (-138 et -7 en 7 jours).
Il est recensé 12.448 retours à domicile et 2.637 décès survenus à l'hôpital depuis mars 2020 (+27 en 7 jours).
Les hospitalisations ont diminué en Loire-Atlantique (166, -40), dans le Maine-et-Loire (136, -42), en Sarthe qui est le département le plus touché (176, -45) et en Mayenne (37, -10), mais pas en Vendée (95, +4).

Corse: poursuite de la baisse

En Corse, il y avait mardi 51 patients hospitalisés pour Covid (-4 depuis mardi 11 mai), dont 6 en réanimation (-2). L'île déplore 204 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie, tandis que 917 patients sont retournés à domicile.
Le taux d’incidence a fortement baissé en une semaine, à 31,6 cas pour 100.000 habitants.

Outre-mer: la situation continue de se tendre en Guyane

L'île de La Réunion comptabilisait mardi 166 hospitalisations pour Covid (-8 en une semaine), dont 29 patients en réanimation (-21 patients en 7 jours), en baisse.
Depuis le début de l’épidémie, l'île déplore 186 décès liés au Covid à l’hôpital (+7 décès en 7 jours), tandis que 1.629 patients sont revenus à domicile.
Le taux d'incidence a baissé et s'établit à 123,3 pour la période du 9 au 15 mai, contre 146,9 cas pour 100.000 habitants la semaine précédente.
En Guadeloupe (incluant Saint-Martin et Saint-Barthélemy), il était recensé mardi 146 hospitalisations en raison du Covid (-4 en une semaine) dont 29 patients en réanimation (-6). Il y a eu 271 décès (+8) depuis le début de la crise et 1.264 retours à domicile.
Le taux d’incidence a continué de diminuer, il était de 125,5 pour 100.000 habitants du 9 au 15 mai, contre 173,3 du 2 au 8 mai, d'après SPF.
La Guyane comptait mardi 97 patients Covid hospitalisés (+5 en une semaine) dont 26 en réanimation (+2). Il y a eu 105 décès à l'hôpital (+4 en une semaine) et 2.475 retours à domicile depuis le début de la crise.
Le taux d’incidence a une nouvelle fois largement augmenté, il était de 417,3 pour 100.000 habitants du 9 au 15 mai, contre 318,6 du 2 au 8 mai, d'après SPF.
La Martinique enregistrait mardi 65 patients Covid hospitalisés (-13 en une semaine), dont 10 patients en réanimation (-6). L’île, où le taux d’incidence a continué à baisser pour atteindre 35,7 cas pour 100.000 habitants, totalise 93 décès à l’hôpital depuis le début de l’épidémie et 745 retours de patients à domicile.
A Mayotte, 11 patients Covid étaient hospitalisés mardi (stable sur 14 jours), dont 6 patients en réanimation (stable depuis 14 jours).
Le bilan de l’épidémie s’élevait à 128 décès (1 décès en 7 jours), tandis que 1.256 patients étaient revenus à domicile.
Le taux d’incidence continue de diminuer sur la période du 9 au 15 mai, pour s’établir à 12,9 cas pour 100.000 habitants (contre 17,5 la semaine précédente).
mlb-jyp-bd-syl-sl/sl/APMnews

[MLB1QTCC41]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi