dépêche

 - 

Covid-19: le point région par région à l'hôpital

PARIS, 2 juin 2021 (APMnews) - Le nombre de patients Covid hospitalisés en médecine et en soins critiques a poursuivi son recul au cours des sept derniers jours au niveau national à un rythme plus soutenu que la semaine précédente, la tension hospitalière restant encore élevée notamment en Ile-de-France, Hauts-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes, selon les données publiées mardi par le gouvernement et Santé publique France (SPF).
La France comptait mardi soir 16.088 patients hospitalisés pour Covid-19, soit 3.342 patients de moins par rapport au mardi 25 mai (cf dépêche du 26/05/2021 à 13:18).
Le nombre d'hospitalisations pour Covid-19 a plus rapidement diminué sur ces 7 derniers jours que lors de la semaine précédente (-2.628 du 18 au 25 mai).
Mardi, 2.825 patients étaient pris en charge en réanimation (qui correspond aux soins critiques: réanimation, soins intensifs et surveillance continue), soit 522 patients de moins en 7 jours. Cette baisse est moins importante sur ces 7 derniers jours que lors de la semaine précédente (-568 du 18 au 25 mai).
Selon le bilan officiel de l'épidémie de Covid-19, on comptait 109.662 décès mardi (+783 décès en 7 jours), dont 83.243 décès à l'hôpital (+749), tandis que 371.500 patients sont revenus à domicile depuis le début de l'épidémie.
Le taux d'incidence national a continué de reculer, à 91,4 cas pour 100.000 habitants pour la période du 23 au 29 mai, contre 124,1/00.000 habitants pour la période du 16 au 22 mai.

Ile-de-France: la pression continue de se desserrer dans les services

L'Ile-de-France comptait mardi soir 4.181 patients hospitalisés pour Covid-19, soit 952 de moins en 7 jours (- 670 la semaine précédente). Parmi eux, 818 étaient en soins critiques, soit une diminution de 225 patients (-194 la semaine précédente). Les lits occupés par des patients Covid dans ces services représentaient encore plus de 72% de la capacité initiale en réanimation.
La région déplore 20.197 décès à l'hôpital liés au Covid-19 et compte 96.256 retours à domicile.
Paris comptait mardi soir 889 patients hospitalisés, devant la Seine-Saint-Denis (642), les Hauts-de-Seine (691), l'Essonne (522), le Val-de-Marne (403), le Val-d'Oise (403), les Yvelines (316) et la Seine-et-Marne (315).
Au 28 mai (sur 7 jours glissants), le taux d'incidence régional dépassait encore le taux national, à 122,1 pour 100.000 habitants, contre 174,6/100.000 au 22 mai. Il est plus élevé dans certains départements, à 150,8/100.000 dans le Val-d'Oise, 134,2/100.000 en Seine-Saint-Denis et 126,3/100.000 dans le Val-de-Marne.

Hauts-de-France: la baisse continue mais plus de 2.100 patients restent hospitalisés

Mardi soir, les Hauts-de-France comptaient 2.117 patients Covid-19 hospitalisés. Cela représente une baisse d'environ 400 personnes par rapport à la semaine dernière. De la même manière, le nombre de patients en réanimation a lui aussi diminué, passant à 382 (-71 sur une semaine).
La région déplore 101 nouveaux décès, pour un total de 9.068 mardi soir. D'autre part, 36.639 retours à domicile ont été enregistrés (+657).
Tous les départements des Hauts-de-France enregistrent une baisse du nombre d'hospitalisations. Le Nord compte 836 patients (-194), devant le Pas-de-Calais (495, -49), l'Oise (372, -70), la Somme (262, -26) et l'Aisne (152, -44).
Le taux d'incidence, sur 7 jours glissants, était de 113,4 pour 100.000 habitants au 29 mai. Malgré une baisse importante (166,2/100.000 au 22 mai), il reste le second taux le plus élevé en France métropolitaine, après l'Ile-de-France.
Au niveau départemental, le taux d'incidence reste en moyenne plus élevé dans le Nord (119,8/100.000) et l'Oise (118,4/100.000).

Auvergne-Rhône-Alpes: nouvelle décrue

En Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de patients Covid+ hospitalisés a une nouvelle fois diminué, passant de 2.177 au 25 mai à 1.768 au 1er juin (-409). Le nombre de patients en réanimation a aussi baissé, s'élevant mardi à 290 contre 371 il y a une semaine (-81) et 438 il y a deux semaines.
Tous les départements enregistrent des décrues du nombre d'hospitalisations.
Le département du Rhône en enregistre toujours le plus grand nombre, avec 423 patients Covid hospitalisés (-113). Il reste suivi par la Loire (329, -51), l'Isère (303, -69), le Puy-de-Dôme (142, -36), la Haute-Savoie (122, -15), l'Ain (120, -19), la Drôme (97, -25).
Suivent la Savoie (75, -11), la Haute-Loire (49, -15), l'Ardèche (46, -49), l'Allier (47, -1) et le Cantal (15, -5).
Le taux d'incidence régional poursuit sa chute et atteignait au 28 mai, sur 7 jours glissants, 90,9/100.000, soit un taux légèrement en-dessous du taux national. Il reste plus élevé que la moyenne dans la Loire (156,3), la Haute-Loire (117,2) et le Rhône (107).
Le nombre de décès à l'hôpital augmente toujours, et atteint 11.512 depuis le début de la crise, tandis que le nombre de retours à domicile atteint 50.090.

Paca: la région passe sous la barre des 1.500 hospitalisations

En Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), il y avait mardi 1.487 hospitalisations pour Covid soit une baisse de 337 patients en 7 jours, dont 249 en réanimation (-57). Il y a eu 7.940 décès à l'hôpital depuis le début de la crise (+51) et 39.506 retours à domicile.
Le département des Bouches-du-Rhône est toujours le plus affecté avec 786 personnes Covid hospitalisées mardi, soit 154 de moins en une semaine, dont 150 en réanimation (-45).
Dans les Alpes-Maritimes, département particulièrement touché en début d'année, il y avait mardi 214 personnes hospitalisées (-82 en une semaine) dont 32 en réanimation (-2). Viennent ensuite le Var (203), le Vaucluse (162), les Alpes-de-Haute-Provence (102) et les Hautes-Alpes (20).
Le taux d'incidence a continué de diminuer, il était de 60,8 pour 100.000 habitants du 23 au 29 mai, contre 80,8 du 16 au 22 mardi, d'après SPF. Le plus fort taux d'incidence est toujours enregistré dans les Alpes-de-Haute-Provence à 86,6/100.000 habitants du 23 au 29 mai, contre 114,4 du 16 au 22 mai.

Grand Est: les hospitalisations et l’incidence poursuivent leur baisse

La région Grand Est comptait mardi soir 1.256 patients hospitalisés pour Covid-19 (-278 patients en 7 jours), dont 205 patients en réanimation (-41).
Les départements les plus touchés restent le Bas-Rhin (306 patients, -83), la Moselle (197 patients, -52), la Meurthe-et-Moselle (196 patients, -30), ainsi que la Marne (169 patients, -43).
Le bilan de l'épidémie s'élevait mardi à 10.088 décès à l'hôpital (56 décès en 7 jours), tandis que 37.255 patients sont rentrés chez eux.
Le taux d’incidence régional poursuit sa baisse pour s'établir à 77,9 cas pour 100.000 habitants sur la période du 23 au 29 mai, contre 102,3 cas/100.000 pour la semaine précédente.

Normandie: la baisse des hospitalisations se confirme

En Normandie, le taux d'incidence a chuté de 50 points, à 102,4 cas pour 100.000 mardi contre 152,7 une semaine plus tôt, mais la région reste au-dessus de la moyenne nationale. Le taux de positivité est à 3,3%. Le taux le plus élevé est observé dans l'Orne à 132,5, et le plus bas dans le Calvados à 85,9.
Les hospitalisations ont diminué avec 1.016 personnes hospitalisées mardi (-91) et 144 patients en réanimation (-17).
La région enregistre 13.703 retours à domicile et déplore 3.298 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie (+32 en 1 semaine).
La Seine-Maritime a encore 508 patients hospitalisés, l'Eure 149 et le Calvados 163. La Manche a connu une hausse -129 patients hospitalisés (+4).
L'ARS recensait mardi 69 clusters en cours d'investigation dont 12 en Ehpad et 3 en établissements de santé (23 en milieu professionnel).

Occitanie: le nombre d'hospitalisations passe sous le seuil des 1.000

En Occitanie, il y avait mardi 845 patients Covid hospitalisés (-208 en une semaine) dont 168 en réanimation (-37). Il y a eu 4.511 décès (+51 en une semaine) et 21.005 retours à domicile depuis le début de l'épidémie.
Le département le plus touché est désormais la Haute-Garonne avec 171 hospitalisations Covid (-30 en une semaine) dont 36 en réanimation (-10). Viennent ensuite l'Hérault avec 168 hospitalisations Covid (-53 en une semaine), le Gard (132), les Pyrénées-Orientales (96), l'Aude (76), l'Aveyron (56), le Tarn (46), le Tarn-et-Garonne (33), l'Ariège (31), les Hautes-Pyrénées (17), le Lot (8), la Lozère (6) et le Gers (5).
Le taux d'incidence dans la région a continué de baisser, il était de 71,3 pour 100.000 habitants du 23 au 29 mai, contre 87,8 du 16 au 22 mai, d'après SPF. Le plus fort taux est désormais enregistré dans le Tarn-et-Garonne à 89,5 pour 100.000 habitants du 23 au 29 mai.

Nouvelle-Aquitaine: le recul du nombre d'hospitalisations s'accélère

La Nouvelle-Aquitaine enregistrait mardi soir 768 patients Covid-19 hospitalisés, soit 180 de moins en 7 jours (contre 161 de moins la semaine précédente). Parmi eux, 127 étaient en réanimation (-30 en 7 jours).
La région déplorait 3.790 décès à l'hôpital (+64) et comptait 16.547 retours à domicile depuis le début de l'épidémie.
La Gironde est toujours le département le plus concerné par les hospitalisations (263, -87), devant la Dordogne (107, -2) et les Pyrénées-Atlantiques (91, +6).
Le taux d'incidence régional était de 71,8/100.000 habitants au 29 mai (contre 77,2/100.000 au 22 mai), restant inférieur à la moyenne nationale. Il était de 110,2/100.000 dans les Pyrénées-Atlantiques qui connait une forte incidence dans certaines zones (cf dépêche du 31/05/2021 à 17:22). A la même date, il atteignait 96,9/100.000 dans la métropole bordelaise.

Bourgogne-Franche-Comté: les hospitalisations et l’incidence poursuivent leur baisse

En Bourgogne-Franche-Comté, 617 patients étaient hospitalisés pour Covid mardi (-115 patients en 7 jours), dont 102 patients en réanimation (-11 patients sur les 7 derniers jours).
Les départements comptant le plus de patients Covid hospitalisés demeurent la Côte-d'Or (136 patients, -31), l'Yonne (136 patients, -28) et la Saône-et-Loire (101 patients, -25).
La région déplore 4.768 décès parmi les patients Covid-19 ayant été hospitalisés (33 décès en 7 jours), alors que 19.217 patients sont rentrés chez eux.
Le taux d'incidence régionale était de 92,3 cas pour 100.000 habitants pour la période du 23 au 29 mai, contre 112,8/100.000 la semaine précédente, avec une incidence notablement supérieure en Côte-d’Or (154,1).

Centre-Val de Loire: plus aucun département comptant plus de 200 patients hospitalisés

La région Centre-Val de Loire comptait mardi soir 559 patients Covid-19 hospitalisés (-159 en 7 jours), dont 91 en réanimation (-21). Le nombre de personnes hospitalisées pour Covid-19 avait reculé de 128 en 7 jours, une semaine plus tôt.
Le nombre de décès à l'hôpital atteignait 2.726 (+19), pour 11.983 retours à domicile.
Le Loiret dénombrait 187 patients hospitalisés (-17) devant l'Indre-et-Loire (123, -28), l'Eure-et-Loir (99, -32). Le Loir-et-Cher comptait 63 patients hospitalisés (-43) devant le Cher (44, -23) et l'Indre (43, -16).
L'incidence régionale était de 88,1 cas/100.000 habitants le 29 mai (contre 123,2 cas pour 100.000 habitants au 22 mai), légèrement inférieure à la moyenne nationale. Le Loiret reste le département le plus touché avec 135,3/100.000 au 29 mai. A cette date, le taux d'incidence atteignait 168/100.000 à Orléans Métropole et 75,1/100.000 à Tours Métropole.

Bretagne: forte baisse des hospitalisations

En Bretagne, le taux d'incidence a bien baissé, à 70,4 cas/100.000 mardi contre 93,8 cas/100.000 il y a une semaine. Le taux de positivité est à 3,1%.
La Bretagne comptait mardi 480 hospitalisations, un chiffre en forte baisse (-114 en une semaine), dont 55 patients en réanimation (-11).
Le nombre de retours à domicile s'élève à 7.714 et le nombre de décès atteint 1.625 depuis mars 2020 (+15 en 7 jours).
L'Ille-et-Vilaine reste de loin le département comptant le plus de patients hospitalisés (240, -44), suivi par le Morbihan à 132 (-33), et les Côtes-d'Armor à 36 (-22). La diminution est plus lente dans le Finistère, avec 72 patients hospitalisés (-11).
L'ARS recensait vendredi dans un communiqué 138 clusters en cours d'investigation, dont 13 en établissements de santé, 11 en Ehpad, et 55 en milieu professionnel.

Pays de la Loire: des hospitalisations toujours en forte baisse, sous la barre des 500

En Pays de la Loire où le taux d'incidence a baissé à 90,8 cas/100.000 mardi (contre 121,2 cas la semaine précédente), les hospitalisations ont diminué depuis le 25 mai avec 453 patients hospitalisés dont 79 en réanimation mardi (-73 et -15 en 7 jours).
Il est recensé 12.818 retours à domicile et 2.680 décès survenus à l'hôpital depuis mars 2020 (+16 en 7 jours).
Les hospitalisations ont diminué en Loire-Atlantique (127, -28), dans le Maine-et-Loire (102, -13), en Sarthe (129, -25) et en Vendée (54, -13), mais ont augmenté en Mayenne (41, +6).

Corse: la situation s'améliore encore

En Corse, le nombre de patients hospitalisés continue de baisser, passant à 40 (-6) mardi soir. L'île ne compte plus que 6 patients en réanimation (-2) et ne déplore pas de nouveau décès, restant donc à 205 depuis le début de l'épidémie.
Le taux d'incidence a aussi diminué cette semaine, à 19,7 cas pour 100.000 habitants, étant donc nettement inférieur au taux moyen national.

Outre-mer: légère baisse de l'incidence en Guyane et à La Réunion

L'île de La Réunion comptabilisait mardi 169 hospitalisations pour Covid (-3 patients en une semaine), dont 37 patients en réanimation (+1 patient en 7 jours).
Depuis le début de l’épidémie, l'île déplore 210 décès liés au Covid à l’hôpital (+13 décès en 7 jours), tandis que 1.760 patients sont revenus à domicile.
Le taux d'incidence a connu une légère baisse sur la période du 23 au 29 mai pour atteindre 139,4 cas pour 100.000 habitants, contre 151,1 cas/100.000 pour la période du 16 au 22 mai.
À Mayotte, 9 patients Covid étaient hospitalisés mardi (-2 patients sur 7 jours), dont 5 patients en réanimation (-1 patient en 7 jours).
Le bilan de l'épidémie s'élevait à 128 décès (stable sur 7 jours), tandis que 1.261 patients étaient revenus à domicile.
Le taux d'incidence a connu une baisse sur la période du 23 au 29 mai, pour s’établir à 6,8 cas pour 100.000 habitants, contre 22,2 cas/100.000 la semaine précédente.
En Guadeloupe (incluant Saint-Martin et Saint-Barthélemy), il était recensé mardi 120 hospitalisations en raison du Covid (-1 en une semaine) dont 27 patients en réanimation (stable). Il y a eu 285 décès (+8) depuis le début de la crise et 1.374 retours à domicile.
Le taux d’incidence a continué de diminuer, il était de 63,4 pour 100.000 habitants du 23 au 29 mai, contre 96,3 du 16 au 22 mai, d'après SPF.
La Guyane comptait mardi 110 patients Covid hospitalisés (-8 en une semaine) dont 30 en réanimation (+6). Il y a eu 114 décès à l'hôpital (+5 en une semaine) et 2.653 retours à domicile depuis le début de la crise.
Le taux d’incidence a diminué pour la première fois depuis plusieurs semaines, il était de 318,6 pour 100.000 habitants du 23 au 29 mai, contre 399,4 du 9 au 15 mai, d'après SPF.
La Martinique recensait mardi 42 patients Covid hospitalisés (-22 en une semaine), dont 12 patients en réanimation (-1). Le taux d’incidence était de 22,3 cas pour 100.000 habitants le 28 mai. La Martinique totalise 96 décès à l’hôpital depuis le début de l’épidémie et 784 retours de patients à domicile.
jyp-sp-san-sl-syl-gl-mlb/ed/APMnews

[JYP6QU2AL2]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi