dépêche

 - 

Modifier génétiquement la moelle osseuse pas encore efficace pour traiter le VIH

La greffe allogénique, chez un patient VIH+ atteint de leucémie aiguë lymphoblastique, de cellules souches hématopoïétiques modifiées par CRISPR-Cas9 pour ne plus exprimer de corécepteur CCR5 fonctionnel, n'a conduit in fine qu'à une faible proportion de cellules modifiées chez le receveur, selon une étude chinoise publiée mercredi dans The New England Journal of Medicine (NEJM).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi