dépêche

 - 

Acide obéticholique dans la cirrhose biliaire primitive: augmenter la dose après six mois limite le prurit

Augmenter après six mois les doses d'acide obéticholique (Intercept) chez les patients atteints d'une cirrhose biliaire primitive permet de limiter un peu le prurit induit par ce traitement qui a rempli les objectifs de l'étude de phase III POISE présentée samedi lors de la 49ème rencontre annuelle de l'European Association for the Study of Liver (EASL), qui s'est achevée dimanche à Londres.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi