dépêche

 - 

Adeline Hazan veut mettre en place une commission de suivi pour améliorer le fonctionnement du CGLPL

L'ancienne maire PS de Reims Adeline Hazan, proposée pour devenir contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL), a indiqué mercredi matin aux députés qu'elle souhaitait, si elle était nommée, mettre en place une commission de suivi et d'évaluation en interne pour notamment améliorer les suites données aux avis et recommandations.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi