dépêche

 - 

Projet de loi de santé: les sénateurs renforcent le "droit à l'oubli" pour améliorer l'accès à l'emprunt

Les sénateurs ont renforcé mercredi soir le "droit à l'oubli" pour les personnes ayant eu un problème grave de santé afin d'améliorer leur accès à l'assurance et à l'emprunt, notamment en ramenant le délai à 10 ans au lieu de 15 en cas de pathologie cancéreuse.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi