dépêche

 - 

L'exposition in utero à Depakine* responsable d'au moins 180 à 240 cas de troubles neurodéveloppementaux par an (expert)

L'exposition in utero au valproate de sodium (Depakine*, Sanofi, et génériques) pourrait être responsable chaque année de 180 à 240 cas de troubles neurodéveloppementaux et en particulier du spectre de l'autisme, en plus des 60 cas de malformations multiples, ainsi que d'autres malformations ignorées jusqu'à présent, comme celles entraînant des troubles de la vision, selon une experte interrogée par l'APM.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi