dépêche

 - 

Au moins 12.000 cas de troubles liés à une exposition in-utero à Depakine* (estimation)

Les médicaments à base de valproate, notamment l'anti-épileptique Depakine* (valproate de sodium, Sanofi), pourraient être responsables de malformations congénitales et de troubles neurodéveloppementaux chez environ respectivement 3.000 et 12.000 personnes exposées in utero entre 1967 et 2015, selon une estimation réalisée par l'épidémiologiste Catherine Hill.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi