dépêche

 - 

Automédication: un marché freiné pour des raisons "plus structurelles que conjoncturelles" (étude Iqvia)

Le marché français de l'automédication est moins développé et moins porteur que celui des autres pays européens pour "des raisons plus structurelles que conjoncturelles", conclut une étude d'Iqvia présentée jeudi à l'occasion des premières Universités de l'automédication organisées par l'Association française pour une automédication responsable (Afipa) et le magazine Pharmaceutiques (groupe Iqvia).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi