dépêche

 - 

Consensus autour de la nécessité d'un registre français des enfants exposés in utero à des anti-épileptiques

Il est nécessaire de créer un registre français des enfants exposés in utero à des anti-épileptiques pour mieux déterminer les risques de malformation et/ou de troubles neurodéveloppementaux, ont estimé les représentants de professionnels et d'usagers auditionnés mardi par un comité d'experts mis en place par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi