dépêche

 - 

Leucémie aiguë myéloblastique: en cas de maladie résiduelle, la survie après greffe dépend de l'intensité du conditionnement

Les patients qui ont reçu une greffe allogénique de cellules souches hématopoïétiques pour une leucémie aiguë myéloblastique (LAM) ont une moins bonne survie si le traitement de conditionnement prégreffe était d'intensité réduite et si une maladie résiduelle était détectable avant la greffe, selon une étude présentée vendredi au congrès de l'European Hematology Association (EHA) à Amsterdam.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi