dépêche

 - 

Peu de patientes françaises traitées pour un cancer bénéficient d'une protection ovarienne ou d'une préservation de leur fertilité

Une faible proportion des patientes traitées pour un cancer reçoivent une protection ovarienne ou une préservation de leur fertilité avant ou pendant le traitement, comme recommandé, selon une étude française publiée dans le Journal of Gynecology Obstetrics and Human Reproduction.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi