dépêche

 - 

Echec en phase III du raltégravir face à l'éfavirenz chez des patients co-infectés VIH/tuberculose

Le raltégravir s'est montré moins efficace que l'éfavirenz pour conduire à une charge virale contrôlée à 48 semaines chez des patients co-infectés par le VIH et la tuberculose, selon des données de phase III présentées lundi en session orale au congrès de l'International AIDS Society (IAS).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi