dépêche

 - 

Résultats positifs pour le dépistage de l'oesophage de Barrett par un nez artificiel

L'analyse des composés organiques volatiles présents dans l'air expiré, par un nez artificiel, permet d'identifier les patients présentant un oesophage de Barrett, précurseur d'un cancer de l'oesophage, avec une sensibilité de 91% et spécificité de 74%, selon une étude parue dans Gut.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi