dépêche

 - 

Le risque transfusionnel reste stable avec l’ouverture du don aux hommes homosexuels

Deux études publiées jeudi dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) rapportent que l’ouverture du don de sang aux hommes ayant eu des rapports sexuels avec des hommes (HSH) n’a pas eu d’impact sur les indicateurs de la surveillance des donneurs de sang et suggèrent que le risque résiduel restera identique avec la réduction de 12 à 4 mois de la période d’abstinence préconisée avant un don.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi