dépêche

 - 

Diabète: le risque de pemphigoïde bulleuse plus élevé avec les inhibiteurs de DPP-4 que les sulfonylurées de deuxième génération

Le risque de pemphigoïde bulleuse semble plus élevé avec les antidiabétiques de la classe des inhibiteurs de la dipeptyl peptidase 4 (DPP-4) qu'avec ceux de la classe des sulfonylurées de deuxième génération, en particulier chez les personnes de plus de 65 ans qui débutent un traitement, suggère une étude américaine.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi