dépêche

 - 

Cancer de la prostate métastatique résistant: l'olaparib a allongé la survie globale de 4,4 mois chez les patients BRCA muté

L'inhibiteur de PARP olaparib (Lynparza*, AstraZeneca) a significativement allongé la médiane de la survie globale de 4,4 mois par rapport aux traitements de référence du cancer de la prostate métastatique résistant à la castration avec mutation dans les gènes BRCA1, BRCA2 ou ATM, dans l'étude PROfound, présentée dimanche au congrès virtuel de l'European Society for Medical Oncology (ESMO) et publiée simultanément dans The New England Journal of Medicine (NEJM).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi