dépêche

 - 

Cancer du sein PI3KCA muté: l'amélioration de la survie globale observée avec l'alpélisib n'atteint pas la significativité

Si le taux de survie globale apparaît numériquement plus important chez les patientes atteintes d'un cancer du sein avancé HR+ HER2- avec une mutation PI3KCA traitées avec l'inhibiteur de PI3K alpélisib (Novartis) en plus du fulvestrant, il n'est pas significativement différent de celui obtenu avec le fulvestrant seul, dans l'essai SOLAR-1, selon des données présentées samedi lors du congrès virtuel de l'European Society for Medical Oncology (ESMO).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi