dépêche

 - 

Analyser une dizaine de gènes serait suffisant pour rechercher les prédispositions au cancer du sein

La recherche de mutations de prédisposition au cancer du sein pourrait se limiter à 9 ou 12 gènes associés à une augmentation significative de risque, selon 2 études publiées dans le New England Journal of Medicine (NEJM) jeudi.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi