dépêche

 - 

Cancer de la vessie avancé: l'atézolizumab en monothérapie supérieur à la chimiothérapie en cas d'expression de PD-L1 >5%

L'anti-PD-L1 atézolizumab (Tecentriq*, Roche) en monothérapie s'est montré supérieur à une chimiothérapie en traitement du cancer urothélial de la vessie avancé en première ligne, seulement en cas d'expression de l'antigène PD-L1 supérieure à 5%, selon une nouvelle analyse de l'essai IMvigor130 présentée CCCC.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi