dépêche

 - 

Biosimilaires: la substitution à l'officine "au cas par cas", en commençant par deux molécules

Le ministère des solidarités et de la santé a fait part à APMnews de son objectif de "procéder par étape et d'étudier au cas par cas", en concertation, si un groupe biosimilaire peut relever d'une substitution à l'officine, alors que l'étude d'impact du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2022 ne mentionne que deux groupes biosimilaires concernés.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi