dépêche

 - 

SEP: moins de poussées avec un premier traitement par rituximab

BÂLE, 14 octobre 2021 (APMnews) - Chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP) récurrente, le rituximab comme tout premier traitement est associé à moins de poussées et moins de lésions cérébrales à l'IRM ainsi qu'à une probabilité réduite de changer de traitement par rapport à ceux qui débutent avec du diméthyl fumarate ou du natalizumab (Tysabri*, Biogen), selon une étude suédoise présentée mercredi au congrès virtuel de l'European Committee for Treatment and Research on Multiple Sclerosis (ECTRIMS).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi