dépêche

 - 

Les cancers, un facteur de risque clé de décès parmi les patients atteints d'un déficit immunitaire primitif

Chez les patients atteints de déficits immunitaires primitifs, les événements non infectieux sévères semblent plus fréquents que ce qui était supposé jusqu'à présent, notamment les cancers, et constituer des facteurs de risque de décès dans cette population, selon une étude française à paraître dans Journal of Allergy and Clinical Immunology (JACI).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi