dépêche

 - 

Cancer de la prostate: des anti-androgènes associés à un risque accru de maladies neurodégénératives

Des traitements anti-androgéniques utilisés contre le cancer de la prostate sont associés à un risque accru de maladies neurodégénératives, en particulier les agonistes de la GnRH avec des démences et la maladie d'Alzheimer ainsi que la sclérose latérale amyotrophique (SLA), alors que des inhibiteurs de la synthèse d'androgènes semblent avoir plutôt avoir un effet protecteur, selon des résultats présentés lundi au congrès de l'American Academy of Neurology (AAN) à Seattle.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi