dépêche

 - 

L'évobrutinib semble avoir un effet maintenu à 2,5 ans sur les poussées de SEP

L'inhibiteur de tyrosine kinase de Bruton (BTK) évobrutinib, développé par Merck KGaA, semble maintenir un taux annualisé des poussées à un niveau bas après 2,5 ans de traitement chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP) récidivante-rémittente, selon des données présentées au congrès de l'American Academy of Neurology (AAN), qui se tient cette semaine à Seattle.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi