dépêche

 - 

Stent biodégradable et haut risque hémorragique: un mois de bithérapie anti-agrégante suffit même dans les cas complexes

Un mois de bithérapie par anti-agrégants plaquettaires après la pose d'un stent au sirolimus à polymère biodégradable (Ultimaster*, Terumo) est au moins aussi efficace et sûr que la bithérapie standard chez les patients à haut risque hémorragique, y compris dans les cas complexes, selon une étude présentée mardi au congrès EuroPCR à Paris.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi