dépêche

 - 

Accès précoce: une "bonne réforme" mais de nombreux points d'amélioration

La refonte du dispositif des anciennes autorisations temporaires d'utilisation (ATU) en accès précoce est une "bonne réforme" qui contribue à clarifier les voies dérogatoires d'accès au marché en France mais elle se heurte à de nombreuses difficultés en matière de collecte de données, de prescription des traitements et de distinction entre activité de recherche et de soins, ont témoigné plusieurs intervenants lors d'un colloque organisé mardi par l'Association française des sociétés de recherche sous contrat (Afcros).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi