dépêche

 - 

Première xénogreffe cardiaque: un rejet atypique, la cause infectieuse encore non démontrée

Le premier patient ayant bénéficié d'une xénogreffe cardiaque semble être décédé, en mars, d'une dysfonction du greffon mais dont les caractéristiques apparaissent atypiques et le rôle potentiel d'un virus porcin reste à élucider, selon un article de l'équipe de la faculté de médecine du Maryland à Baltimore publié mercredi dans The New England Journal of Medicine (NEJM).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi