dépêche

 - 

Les IPP associés à un risque accru d'infection grave et de décompensation chez les patients cirrhotiques

L'exposition aux inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) est associée à un risque accru d'infection grave, notamment de péritonite bactérienne spontanée, ainsi qu'au risque de décompensation chez les patients atteints d'une cirrhose, selon une étude présentée en session orale lors de l'International Liver Congress (ILC) samedi.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi