dépêche

 - 

Une bithérapie non inférieure à la trithérapie chez des patients VIH+ naïfs de traitement

Une bithérapie orale anti-VIH à base de darunavir boosté et de lamivudine s'est montrée non inférieure à une trithérapie comprenant le ténofovir disoproxil fumarate en plus de ces molécules, chez des patients VIH+ naïfs de traitement, dans un essai de phase IV dont les résultats finaux ont été présentés la semaine dernière au congrès AIDS 2022.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi