dépêche

 - 

L'investissement dans le système de santé expliquerait en partie le gradient Nord-Sud de la SEP

Le gradient Nord-Sud observé dans la prévalence de la sclérose en plaques (SEP) pourrait être en partie lié aux dépenses d'un gouvernement dans son système de santé, selon une étude américaine publiée mercredi dans Neurology.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi