dépêche

 - 

Olaparib en première ligne du cancer de l'ovaire: les données de survie globale documentent des bénéfices cliniques significatifs

De nouvelles données issues des essais SOLO1 et PAOLA-1 documentent l'intérêt à long terme de l'inhibiteur de PARP olaparib (Lynparza*, AstraZeneca) dans le cancer de l'ovaire avancé, malgré des bénéfices de survie globale qui n'atteignent pas globalement la significativité statistique, selon des résultats présentés vendredi lors du congrès de l'European Society for Medical Oncology (ESMO).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi