dépêche

 - 

La nalbuphine orale semble soulager le prurit associé au prurigo nodulaire

La nalbuphine orale à libération prolongée a significativement réduit le prurit par rapport à un placebo chez des patients atteints de prurigo nodulaire dans un essai clinique de phase II2/III, selon les résultats présentés vendredi en session late-breaking orale du congrès de l'European Academy of Dermatology and Venereology (EADV), qui se tient à Milan et à distance.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi