dépêche

 - 

Cancer du poumon métastatique: une étude pilote suggère la possibilité d'arrêter l'immunothérapie dès 6 mois chez certains patients

Chez les patients traités par immunothérapie pour un cancer du poumon non à petites cellules (NAPC) avancé, arrêter le traitement après six mois quand la maladie est contrôlée serait faisable et sûr, suggère une étude pilote française présentée dimanche au congrès de l'European Society for Medical Oncology (ESMO) à Paris.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi