dépêche

 - 

Risque réduit de décès 20 ans après avoir arrêté de fumer et adopté une vie saine

Les anciens fumeurs qui adoptent davantage un mode de vie plus sain, notamment davantage d'activité physique et une meilleure alimentation, présentent près de 20 ans plus tard un risque de décès toutes causes confondues et de décès par cancer, maladie cardiovasculaire et maladie respiratoire, selon une étude américaine publiée jeudi dans JAMA Network Open.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi