dépêche

 - 

Le NO pourrait prévenir certains troubles de la puberté, sensoriels et neurologiques chez les prématurés (étude chez la souris)

Le monoxyde d'azote (NO) réduit les troubles de la puberté, sensoriels et neurologiques dans un modèle animal d'hypogonadisme hypogonadotrope congénital, ouvrant une piste de traitement pour les enfants prématurés, qui peuvent présenter des troubles similaires, selon une étude publiée dans Science Translational Medicine mercredi.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi