dépêche

 - 

Réduction drastique du risque de méningiome attribuable à la cyprotérone depuis 2018 en France

Le risque de méningiome attribuable à l'acétate de cyprotérone a été nettement réduit depuis 2018, après la mise en place par l'Agence nationale de sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé (ANSM) et l'assurance maladie de mesures visant à limiter ce risque, s'est félicitée l'ANSM lors d'une conférence de presse jeudi.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

Plus de 80 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi