dépêche

 - 

L'hormone de croissance recombinante associée à un risque de surmortalité

Les patients traités par hormone de croissance recombinante (somatropine) pendant leur enfance présentent un risque accru de décès par rapport à la population générale, selon l'analyse préliminaire de l'étude SAGHE, ont indiqué l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) et la Direction générale de la santé (DGS) vendredi lors d'une conférence de presse.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi